Menacé par la Fédération de Maracana, Jonathan Morrison dénonce des tentatives de sabotage de ses projets





menace-par-la-federation-de-maracana-jonathan-morrison-denonce-des-tentatives-de-sabotage-de-ses-projets


En réaction à la mise en garde de la Fédération Ivoirienne de Maracana et Disciplines Associées ( FIMADA) au lendemain du lancement du tournoi de Maracana Tchin Tchin, le jeune entrepreneur ivoirien, Jonathan Morrison , a posté un message sur sa page Facebook , dans lequel il dénonce un boycott de l’ensemble des projets qu’il a initié ces derniers jours.  

‘’ Lorsque j’ai lancé TREIIZE TAXI, certaines personnes sont allées reporter mon entreprise comme de l’arnaque auprès de la police économique. J’ai été convoqué.  Lorsque j’ai présenté les documents légaux de TREIIZE TAXI, certaines personnes ont appelé le Tribunal du commerce à plusieurs reprises pour leur demander de suspendre et revérifier les dossiers de mon entreprise.  J’ai été informé. Juste après avoir annoncé mon partenariat avec l’équipementier, certaines personnes sont allés écrire à la compagnie dans le but de me salir pour gâter le contrat.  J’ai été informé. ‘’ a indiqué Jonathan Morrison puis d’ajouter

‘’ Je ne cache pas mes activités parce-que je suis dans l’illégalité ou pour “créer un mystère”.  Chaque fois que je révèle une de mes activités, les gens font tout ce qu’ils peuvent pour gâter.   Chaque jour, je fais l’objet d’attaques, d’injures, de boycott et de diffamation mais je ne me plains pas parce-que c’est normal. ‘’

Cependant, le jeune homme a rassuré ses fans quant à la tenue de son tournoi ‘’ je vous demande de ne rien craindre ; forcément quelqu’un devait payer ce prix et ça ne me gêne pas de payer ce prix parce-que je sais que le 13 Août, la jeunesse ivoirienne aura la victoire et à partir de cette date naîtra une nouvelle jeunesse Africaine qui sera confortable dans tous les domaines d’activités SURTOUT DANS L’ENTREPRENEURIAT. ‘’ a-t-il ajouté.

GZ

Partarger cet article

En lecture en ce moment

Côte d’Ivoire/Grève à l’éducation nationale : reprise mitigée dans les établissements d’Abidjan-sud

Révision de la Liste Electorale : La CEI sensibilise les Ivoiriens de France