Paix et promotion du vivre ensemble : les scouts musulmans de Côte d’Ivoire veulent jouer leur partition





paix-et-promotion-du-vivre-ensemble-les-scouts-musulmans-de-cote-divoire-veulent-jouer-leur-partition


A l’initiative des Scouts musulmans de Côte d’Ivoire (SMCI) se tient samedi 2 juillet 2022 au Centre national des matériels scientifiques du ministère de l’Education nationale et de l’alphabétisation sis à Cocody Saint-Jean, la première édition du Forum scout interreligieux, selon une note.

Le commissaire national des SMCI, Dr Ahmed Traoré, souligne que depuis leur création, les Scouts Musulmans de Côte d’Ivoire, prônent au côté de leurs frères scouts des autres confessions religieuses, la tolérance religieuse, le droit à la différence et le vivre ensemble.

Cette vision des SMCI, selon Dr Ahmed Traoré, s’inscrit dans les objectifs de l’Organisation Mondiale du Mouvement Scout (OMMS) et de la Fédération Ivoirienne du Scoutisme à travers le programme « Messenger Of Peace » qui vise à former et à sensibiliser les scouts au concept de « paix » et de « cohésion » entre les peuples.

Le programme « Messenger Of Peace » s’articule autour de quatre points, à savoir, le dialogue de vie (vivre ensemble), le dialogue de service (agir ensemble pour le bien commun), le dialogue des enseignements religieux (parler de nos religions) et le dialogue des religions (témoigner, participer à d’autres cultes que le sien).

Le Samedi 2 juillet 2022, ceux sont les Scouts Catholiques, les Scouts Méthodistes, les Scouts Evangéliques, les Scouts Célestes et les Scouts Musulmans qui partageront leurs expériences en matière de formation et d’activité pour promouvoir la paix et le vivre ensemble.

Au menu de cette édition, l’on note une conférence inaugurale, deux panels et la lecture de plusieurs motions.

Rappelons, que les Scouts Musulmans de Côte d’Ivoire multiplient les actions en faveur de développement des Jeunes. Avant ce forum, les scouts musulmans ont à travers « Islamic Rover Moot », une activité qui vise à renforcer les capacutés des jeunes dans la promotion de la paix autour de plusieurs thématiques liées au développement durable, planté en 2021, près de 10. 000 arbres dans la région de Tafiré.

Lambert KOUAME

Partarger cet article

En lecture en ce moment

Abidjan: La police interpelle une vendeuse d’œufs toxiques

Dans le secret du déjeuner tendu entre Emmanuel Macron et Alassane Ouattara