Implantation du PPA-CI: 147 nouveaux majeurs de l’Agneby-Tiassa adhèrent au parti de Gbagbo





implantation-du-ppa-ci-147-nouveaux-majeurs-de-lagneby-tiassa-adherent-au-parti-de-gbagbo


La Secrétaire nationale technique du Parti des peuples africains Côte d’Ivoire (PPA-CI) en charge de la promotion du Parti auprès des nouveaux majeurs, Fleur Ake M'Bo Esther,  en collaboration avec la Fondation Friedrich Ebert Stiftung, a organisé, jeudi à Agboville, un séminaire à l’endroit des jeunes de cette localité en vue de les amener à prendre conscience de leur importance dans la vie politique.

L’objet de ce programme de formation, selon les organisateurs, c’ était de présenter des informations de base, des approches et des outils pouvant permettre à des jeunes qui s’engagent en politique d’être mieux outillés pour le faire.

Il part du constat que la politique et l’engagement politique sont encore perçus avec beaucoup de suspicion et de crainte de la part des jeunes. De nombreux jeunes restent convaincus que c’est une « affaire » très sale réservée aux personnes à la fois âgées, fortunées et sans morale.

Pour Fleur Ake M'Bo Esther, « il est temps pour que les jeunes prennent conscience de leur importance, de leur force, de leur puissance dans la vie politique » et d’ajouter que « tout le monde est libre de s’engager dans un parti. Mais ça doit se faire en suivant ses convictions ».

Ce séminaire qui a tourné autour du thème « Jeunesse de l’Agneby-Tiassa et engagement politique » a été co-animée par Séraphin Kouamé de la Fondation Friedrich Ebert Stiftung, Ade Eden Nova, présidente par intérim de la ligue des femmes du PPA-CI et Fleur Aké M’Bo.

Se prononçant sur le sous-thème « les jeunes et la politique en Côte d’Ivoire », le conseiller politique de la Fondation Friedrich Ebert Stiftung a expliqué aux jeunes qu’ils doivent absolument s’engager dans la politique pour dire ce qu’ils aiment ou pas, s’ils veulent améliorer leur condition de vie comme ils le souhaitent, mais que tout ceci dépend d'une manière de faire.

Sur comment les jeunes peuvent-ils entrer en politique, la présidente intérimaire de la ligue des jeunes du PPA-CI, Zade Eden Nova Lagui a retracé son parcours de militante depuis Bondoukou jusqu’à son adhésion à l’ex-UNG puis aujourd’hui au PPA-CI, Parti du président Laurent Gbagbo.

La Secrétaire Nationale Technique du PPA-CI en charge de la promotion du Parti auprès des nouveaux majeurs, Fleur Ake M'Bo Esther s’est quant à elle prononcé sur comment renforcer l’intégration des jeunes au sein d’un parti politique. Elle a présenté  la facilité d’adhésion des jeunes, comme des nouveaux majeurs, au PPA-CI et  relevé comment, selon la volonté du président Laurent Gbagbo, président du PPA-CI, les jeunes sont promus dans le Parti étant entendu qu’ils constituent son énergie et sa vitalité.

Des messages qui semblent avoir eu un écho favorable auprès de la cible. A l'issue du séminaire de formation, 147 nouveaux majeurs ont rempli les fiches d'adhésion au PPA-CI et se sont acquittés des droits d'adhésion.

Lambert KOUAME : Source Sercom PPA-CI

En lecture en ce moment

Les musulmans entament le Hadj 2019

Elephants de Côte d'Ivoire : Max Gradel frappé par un terrible malheur