FPI: Après l'échec de sa rencontre avec Gbagbo, le Secrétariat général condamne les initiatives visant à contraindre Affi à la démission





FPI,AFFI  N'guessan,Rencontre avec Gbagbo,Échec,Côte d’Ivoire


Le Secrétariat général du Front populaire ivoirien  (FPI, opposition ) a apporté son soutien au président du Parti,  Pascal Affi N'guessan, après l'échec de sa rencontre avec Laurent Gbagbo, fondateur du parti et qui devait se tenir le jeudi 19 mars, en Belgique où l'ancien président séjourne, après sa sortie de prison.

Cette rencontre, la première après une longue séparation suite à la crise postélectorale devrait permettre de discuter des questions liées à l'unité du FPI, confronté depuis le transfèrement de Gbagbo à la Haye à une crise de leadership.

Deux camps se disputent la direction du parti. D'un côté, le président légalement reconnu, Pascal Affi N'guessan et de l'autre, l'aile conduite par feu Aboudrahamane Sangaré.

Cette rencontre avec le président Fondateur du FPI qui devrait recoller les deux morceaux a échoué après que Laurent Gbagbo a imposé un préalable à Affi N'guessan à savoir "faire une déclaration sur les antennes de RFI reconnaissant les congrès de Mama (village natal de Gbagbo) et de Moossou", lesquels ont élu Laurent Gbagbo, président du FPI. Un préalable auquel Affi N'guessan a dit "non", d'où l'échec de la rencontre.

C'est dans cet ordre que le secrétariat général ordinaire, au cours d'une réunion élargie aux fédéraux et aux comités de contrôle a condamné l'initiative visant à contraindre le président du parti à démissionner de ses fonctions par une déclaration sur une radio étrangère à Paris et a apporté son soutien à Affi.

Ci-dessous l'intégralité de la motion de soutien.

Motion de soutien du Secrétariat Général au Président du Front Populaire Ivoirien, Pascal AFFI N’guessan. 
Considérant que l’accession du FPI au pouvoir en Octobre 2000 avait suscité de réels espoirs, malheureusement contrariés par une rébellion brutale et aggravée par une crise postélectorale aux conséquences désastreuses ;
Considérant que cette crise a eu des effets négatifs non seulement sur les populations ivoiriennes, mais également sur l’unité du FPI ;
Considérant que depuis la perte du pouvoir par le FPI, les populations ivoiriennes sont à la recherche d’un nouvel ordre politique qui permettrait d’apporter des solutions aux nombreux problèmes auxquels elles sont confrontées du fait de la mauvaise gouvernance du régime Ouattara ;
Considérant que le Président du parti, AFFI N’guessan Pascal, conscient de cette réalité, n’a ménagé aucun effort pour consolider l’unité de la grande famille du FPI ;
Considérant que dès la levée des mesures d’interdiction de voyage le visant en 2015, le Président du parti a formulé des demandes de visite au Président Gbagbo sans suite ;
Considérant que malgré ce silence, le Président du parti Pascal AFFI N’guessan a poursuivi ses démarches en direction du Président Gbagbo afin qu’il apporte son appui à l’œuvre d’unification et de réconciliation  au sein du FPI ;
Considérant qu’à la suite de l’acquittement du Président Gbagbo par la CPI, le Président AFFI s’en est réjoui et manifesté à nouveau le désir de lui rendre visite ;
Considérant que le Président Gbagbo ayant manifesté le désir de rencontrer le président du parti à Bruxelles, un rendez-vous ferme a été pris pour le jeudi 21 mars 2019 ;
Considérant que toute affaire cessante, le Président Affi a effectué le 19 mars 2019 voyage à destination de Bruxelles pour honorer le rendez-vous avec le Président Gbagbo ;
Considérant qu’à sa grande surprise, les émissaires du Président Gbagbo lui ont demandé de façon incongrue et méprisante, de faire une déclaration préalable à toute rencontre, au terme de laquelle il reconnaitrait  le Président Gbagbo comme le Président du FPI ;
Considérant qu’aux termes des textes régissant le FPI (statuts et règlements intérieurs) le Président du parti est élu à un Congrès ordinaire régulièrement convoqué.
Considérant que le quatrième congrès ordinaire qui s’est réuni les 27 et 28 juillet  2018 a réélu le président Affi au poste de Président du FPI ;
Considérant qu’accéder aux exigences formulées par les émissaires du président Gbagbo serait contraire à l’esprit et à la lettre des textes fondateurs du FPI.
Etant donné que le Président AFFI N’guessan Pascal s’y est opposé et a dit NON à cette forfaiture, la rencontre avec le Président Gbagbo n’a pas eu lieu ;
Considérant que le refus du Président AFFI N’guessan de se prêter au jeu trouble des émissaires du Président Gbagbo a évité d’aggraver la crise que traverse le parti, laquelle faisait courir le risque de l’éloigner de son objectif de reconquête du pouvoir en 2020 ;
Le Secrétariat général ordinaire élargi aux élus, aux fédéraux et au Comité de contrôle réuni ce jour en session ordinaire,
▪ Félicite le Président du parti, Pascal Affi N’guessan pour ses actions en faveur de l’unité du parti et son sens de l’intérêt général ; 
▪ Condamne l’initiative visant à contraindre le Président du parti à démissionner de ses fonctions par une déclaration sur une radio étrangère à Paris ; 
▪ Réaffirme que Pascal AFFI N’guessan est le Président du FPI et lui assure de son soutien ferme ; 
▪ Encourage le Président du parti dans sa politique de positionnement du FPI aux plans national et international ;
▪ Recommande au Président de poursuivre ses actions en faveur du rassemblement de la famille FPI ;
▪ Apporte son soutien aux initiatives du président du parti dans le processus de mise en place de la plateforme des démocrates nécessaire à l’alternance en 2020.
Fait à Abidjan, le 23 mars 2019 
Le Secrétariat général

En lecture en ce moment

PDCI-RDA : Duncan et plusieurs cadres du parti "exclus temporairement"

Zokora Didier , ce qu’il prévoit pour les jeunes footballeurs