Secteur du poisson thon : des acteurs dénoncent le non respect du prix fixé par le président Alassane Ouattara





secteur-du-poisson-thon-des-acteurs-denoncent-le-non-respect-du-prix-fixe-par-le-president-alassane-ouattara


La salle Karaoké de l’hôtel Astoria palace de Yopougon a abrité le mercredi 10 août 2022 une conférence de presse réunissant des acteurs de l’industrie du poisson thon en Côte d’Ivoire.  Ces derniers ont dénoncé le non respect du décret présidentiel portant plafonnement du prix du poisson thon en Côte d’Ivoire.

En sa qualité du modérateur de ladite conférence de presse, Samba David,  président de la Coalition des indignés de Côte d’Ivoire, a révélé l'existence d'un cartel au sein du port d'Abidjan. Un cartel qui selon lui, est dirigé par des ressortissants de la Cedeao. Face à cette affirmation Samba David a tenu à clarifier que cette lutte est loin d’être xénophobe.

« Nous avons parlé de l’existence d’un cartel au port de pèche d’Abidjan .Malheureusement, ce cartel est dirigé en grande partie par nos frères de la CEDEAO, qu’on appelle précisément les étrangers. C’est donc sous cet angle que nos frères disent que c’est un combat contre les étrangers. Parmis nous,  nous avons Kafando Drissa qui est d’origine burkinabé qui est aussi victime du non respect du décret signé par le président de la République de Côte d’Ivoire»  a-t-il précisé avant de s'étaler sur le non respect du décret portant plafonnement du prix du poisson thon en Côte d'Ivoire.

« Selon le décret n°2021-910 du 22 décembre 2021 portant plafonnement du prix kilogramme du  poisson appelé poisson thon ou poisson garba, sur toute la chaine de distribution, le prix du kilogramme doit être 400f au grossiste et le grossiste doit le vendre à 600 franc au demis grossiste qui le revend aux détaillants à 650 qui le vend au consommateurs à 850f. A plus de 300 km d’Abidjan, il doit être vendu à 900 f. Mais nous constatons que le poisson est vendu à 1200f ou plus dans les marchés aujourd’hui, ce qui est en inconformité avec le décret du président de la République  »a-t-il déploré.  

Selon Samba David,  cette situation constitue un handicape pour de nombreuses personnes à savoir les consommateurs de l’attiéké accompagné de poisson thon communément appelé le garba. Un aliment de base dont le prix a connu une hausse ces derniers jours en raison justement du non respect du plafonnement du prix du poisson thon. 

A en croire ANOH Jérôme KONIN, acteur de l'Industrie du poisson thon, directeur de la société Inter océan, il est urgent que les autorités ivoiriennes interviennent.  Car selon lui, l'État perd gros dans cette affaire 
 « A cause du prix qui est  très grimpé et tous les travailleurs de pèche coté thon n’arrivent plus à payer les impôts, la douane, CNPS » a-t-il expliqué.  

Soulignons que la conférence comptait la présence en plus de ceux cités plus haut, Tagro muller, gérant des établissements Tagro , Kouassi Delmasse directeur de Ivoire Halieutique et bien d’autres acteurs du secteurs du thon.

Pour finir, Samba David a lancé un appel aux acteurs du secteur du poisson thon et à la population ivoirienne pour une marche, ce samedi 20 Aout 2020 sur le port d’Abidjan,  pour dénoncer le non respect du décret portant plafonnement du prix du poisson thon . 

Florencia Gueu (stagiaire)

En lecture en ce moment

CPI : Voici pourquoi Blé Goudé demande une indemnisation, les explications de ses avocats

Masa 2022 : le Palais de la culture a vibré aux rythmes de “N’Zassa Danse”