Montée des eaux à Grand-Bassam : La Sodexam donne l’alerte





montee-des-eaux-a-grand-bassam-la-sodexam-donne-lalerte

La Sodexam donne l'alerte sur la montée des eaux à Grand-Bassam



 

La ville historique de Grand-Bassam est en proie depuis quelques jours à la montée des eaux. Certains quartiers tels que  le Quartier France, Audoss, Azuretti, Mossou, Petit Paris, etc., sont inondés par l’eau du fleuve Comoé qui ceinture la commune chère au Maire Jean-Louis Moulot. Les populations vivent dans la hantise permanente des menaces de débordement des eaux. Pour rassurer les uns et les autres, la société d’exploitation et de développement aéroportuaire, aéronautique et météorologique (SODEXAM) a diffusé, le lundi 19 septembre 2022, le bulletin de vigilance de la semaine du 20 au 27 septembre 2022.

A lire aussi: Médias et Citoyenneté : L’association lance ses activités le 29 septembre 2022 à Abidjan

«Il est attendu une montée légère due aux précipitations, aux écoulements extérieures et/ou intérieures, des eaux des fleuves : Comoé-Sud, au Sud à Grand-Bassam, (Quartier France, Audoss, Azuretti, Mossou, Petit Paris etc.) risque d’occasionner des dégâts. Les populations habitant les zones à risque de ces localités sont appelées à plus de prudences quant aux inondations causées par la montée de la Comoé. Cette alerte est en vigueur du 20 au 27 Septembre 2022 avec le plus d’impacts attendus du 23 au 27 septembre 2022 dans la ville de Grand-Bassam, explique le communiqué.

Le service de communication de la SODEXAM indique que la pluie n’est pas le seul facteur des inondations, car les fleuves Comoé et Bandama prennent leurs sources au Nord de la Côte d’Ivoire. Or, cette région est sous les pluies actuellement parce qu’elle est traversée par des passages des systèmes pluvieux.

Déjà, dans un communiqué diffusé le 12 septembre 2022, par la mairie de Grand-Bassam, il a été fait cas d’une alerte de crue pour la Comoé. « Cette montée des eaux pourrait se faire de plus en plus persistante dans les jours à venir et pourrait occasionner des débordements au niveau des berges lagunaires de la commune. Par conséquent, la mairie invite les populations des quartiers riverains à observer la plus grande vigilance et celles résidentes dans les zones à risques à quitter ces zones », prévenait la note signée du secrétaire général de la mairie, Koffi Kouassi Paterne.

Pour rappel, en octobre 2019,  la commune de Grand Bassam a été inondée suite à une crue du fleuve Comoé à cause de la forte pluviométrie. Les populations, celles du quartier France surtout, ont subi d’énormes préjudices. Ce sont plus de 4.000 Bassamois qui ont été sinistrés et 1 300 ont été hébergés sur des sites d’urgence en ville.

Solange ARALAMON

 

.

 

 

 

 

 

 

Partarger cet article

En lecture en ce moment

Le G20 allège temporairement le fardeau de la dette des pays pauvres

Football/ Retrait de la CAN 2021 à la Côte d’Ivoire: La Fif saisit le Tribunal arbitral du Sport