Lutte contre le VIH-SIDA : Le nouveau visage de la maladie présenté aux journalistes ivoiriens





lutte-contre-le-vih-sida-le-nouveau-visage-de-la-maladie-presente-aux-journalistes-ivoiriens

une vue des participants à l'atelier de formation



Dans le souci  d’orienter la communication des organes de presses de Côte d’Ivoire sur les avancées de la lutte contre le Sida en vue du changement de perception des populations sur le VIH, le programme national de lutte contre le Sida (PNLS) a organisé du 26 au 29 septembre 2022, à l’hôtel Côte Sud de Dabou, une session d’orientation  en faveur d’une vingtaine de journalistes  issus de la presse écrite, de la radio, de la télévision et de la presse numérique.

Une belle opportunité pour présenter les nouvelles approches de prévention qui permettront d’accroitre l’utilisation des services par les populations cibles. Il s’agit de l’autodépistage et de la  prophylaxie préexposition ( PrEP ) chez les populations clés.

A lire aussi: Couverture maladie universelle : le gouvernement assujettit l’accès de certains services publics et privés à la détention de la carte CMU

Selon Dr N’souho Rosine qui a présenté la communication su l’autodépistage, il s’agit d’un processus dans lequel la personne prélève elle-même l’échantillon (fluide oral ou sang), effectue le test pour le VIH, puis interprète son résultat souvent dans un cadre privé, seul ou avec une personne de confiance, selon les recommandations faites par l’ OMS en  2015.

 « Il existe aussi l’Autotest du VIH (ATVIH) qui est un test de diagnostic rapide adapté pour l’auto-dépistage et utilisé pour l’orientation diagnostic du VIH. Il est défini comme un test unitaire, à lecture visuelle, de réalisation simple et conçu pour donner un résultat dans un délai court de moins de 30 minutes », a-t-elle expliqué. La conférencière a par la suite énuméré les avantages de cette nouvelle formule.

« Il est rapide, sûr, pratique dans sa réalisation,  discret, Favorise l’autonomisation des clients et permet de créer la demande pour le dépistage VIH chez les populations qui ont un accès limité aux services de dépistage existants », a-t-elle affirmé. Avant d’annoncer sa mise en service dans les mois à venir

L’autre outil de prévention du VIH-SIDA présenté aux hommes et femmes de médias est la  prophylaxie préexposition ( PrEP ), destinée à des personnes séronégatives au VIH . Elle consiste à prendre des médicaments ARV avant de s’exposer au virus.

« Elle a pour aavantages d’être une méthode discrète et simple à adopter, d’être  gratuite, de permettre de ne pas contracter le VIH lors des rapports sexuels à risques et de permettre de mieux gérer sa santé sexuelle. En plus, elle peut être utilisée en même temps que les méthodes contraceptives et pendant la grossesse et l’allaitement », a informé Dr Dr Rabé Cyprien , médecin-infectiologue  et chef de service Populations hautement vulnérables  au PNLS .

Ces deux nouvelles formules viennent s’ajouter aux méthodes déjà connues et utilisées par les populations cibles et qui ont permis, selon le Directeur coordonnateur du PNLS, Professeur Ehui Eboi, d’arriver aujourd’hui à un taux de prévalence de 1,94%, contre 2,1% fin 2020, selon le spectrum.

« A ce jour, l’on estime à 380.000 personnes atteintes. Et les nouvelles infections sont estimées à 5533, d’où un besoin de sensibiliser les populations sur les nouvelles approches de prévention. La Côte d’Ivoire a amorcé sa transition épidémiologique et nous sommes en train d’inverser la trajectoire de l’épidémie dans notre pays parce que nous avons comme objectif d’arriver effectivement en 2030, à l’élimination de la maladie. Pour cela, nous devons conjuguer nos efforts pour arriver à atteindre notre objectif », a-t-il déclaré, au terme de cet atelier. Avant d’inviter les journalistes à sensibiliser les populations sur le nouveau visage du VIH en Côte d’Ivoire.

Solange ARALAMON

En lecture en ce moment

Revue de la presse : rencontre Macron-Ouattara, victoire pour certains, échec pour d'autres

Mairie du Plateau : 3 faussaires mis aux arrêts