Burkina Faso : Des tirs d’armes lourdes et légères entendues dans la capitale, coup d'Etat en cours





burkina-faso-des-tirs-darmes-lourdes-et-legeres-entendues-dans-la-capitale-coup-detat-en-cours

Paul Henri Damiba fait face à une tentative de coup d'Etat



De nombreux témoins ont affirmé avoir entendu des tirs d’armes lourdes et légères à Ouagadougou, dans la capitale du Burkina Faso, depuis 3 h du matin, dans la nuit du jeudi 29 au vendredi 30 septembre 2022. Est-ce une tentative de coup d'Etat ? Rien n'est encore précis. Une chose est sure, plusieurs casernes sont concernées par cette situation. Si pour l’heure, aucune déclaration officielle n’a été faite, on sait toutefois que la circulation est quasi impossible dans la capitale burkinabé. La télévision nationale a cessé d’émettre. L’accès à la primature est contrôlé par des militaires lourdement armées.

Les choses, selon plusieurs médias auraient démarré au camp Baba Sy, quartier général du Mouvement patriotique pour la sauvegarde et la restauration (MPSR). Des militaires ont également pris position au niveau de certains axes de la ville. Plusieurs zones stratégiques de Ouagadougou seraient encerclés par des hommes en treillis.

Si certaines sources soutiennent que le chef de la junte au pouvoir, Paul-Henri Sandoago Damiba, se trouve toujours au Burkina et se portent bien, d’autres informent qu’il serait tombé et que le pouvoir serait aux mains de jeunes officiers. Toutefois, aucune déclaration officielle n’a été faite.

Le président du MPSR est arrivé au pouvoir, le 24 janvier 2022, à la suite d’un coup d’Etat qui a renversé le président Rach Marc Christian Kaboré.

 

Modeste KONE 

En lecture en ce moment

Point de la situation de la maladie à Coronavirus du 3 juillet 2020

Union nationale des Journalistes culturels de Côte d’Ivoire/ Le nouveau président Philip Kla, officiellement investi