PDCI: Le vice-président Daniel Kablan Duncan préside la rentrée officielle de la Coordination PDCI-Renaissance de Treichville





PDCI-RENAISSANCE,Installation section de treicville,Vice-président,Daniel Kablan Duncan


Le vice-président de la République, Daniel Kablan Duncan, par ailleurs président de PDCI-Renaissance, un mouvement issu du Parti démocratique de Côte d'Ivoire (PDCI, opposition) mais qui adhère au Rassemblement des Houphouëtistes pour la démocratie et la paix  (RHDP, coalition au pouvoir) a procédé ce samedi, à l'installation de la Coordination de la section de ce mouvement à Treichville.  

Le vice-président de la République, Daniel Kablan Duncan qui a exprimé sa joie et sa fierté de présider cette cérémonie d'installation, à indiqué que depuis le lancement du mouvement qui revendique son adhésion au RHDP le 23 décembre 2018, le nombre de membres ne fait que grandir.

"Nous avons enregistré de nombreuses et nouvelles adhésions de militants du PDCI-RDA", a dit Duncan, ajoutant que ces militants ne souhaitent pas la disparition du PDCI-RDA,  mais ils pensent que le plus vieux devrait construire des alliances avec ceux qui partagent "l'idéal de paix, de dialogue et de développement".   

Enumérant quelques actions menées par le mouvement depuis son lancement, Daniel Kablan Duncan a évoqué l'inauguration d'un siège du mouvement à Soubré, la rencontre entre le ministre de la Santé et de l'hygiène publique, Aka Aouélé, par ailleurs membre de ce mouvement avec les populations d'Adiaké en vue de soutenir PDCI- Renaissance et le meeting de soutien de 1.000 femmes du Moronou (Bongouanou ) au RHDP.   

Poursuivant, Duncan a expliqué que son mouvement s'inscrit dans le fondement de leur déclaration, "non à la rupture. Mais oui au dialogue, à la paix et au développement durable".

Revendiquant son appartenance au PDCI-RDA, Duncan a réaffirmé que PDCI-Renaissance est le pont entre les filles et fils du plus vieux parti.

"Oui au dialogue, oui au RHDP et non à la rupture", a insisté M. Duncan, encourageant en outre, les coordinations à aller au contact des Ivoiriens pour prôner "le message de paix, de cohésion sociale et de développement".

Le ministre François Amichia, vice-président et porte-parole du mouvement a quant à lui appelé à l'unité des enfants d'Houphouët, précisant que Félix Houphouët-Boigny "n'a pas laissé la Côte d'Ivoire à un seul parti, ni à une catégorie d'Ivoiriens. Mais il a laissé la Côte d’Ivoire à tous les Ivoiriens".

Réaffirmant le slogan "non à la rupture, oui au dialogue", François Amichia, se fondant sur la crise post-électorale ayant causé plus de 3.000 morts estime que "nul n'a le droit de rompre le pacte" qui a permis au pays de retrouver la paix et la stabilité", le RHDP.

Il a émis le voeu de voir le président Alassane Ouattara et Henri Konan Bédié se retrouver dans un dialogue direct pour que la Côte d'Ivoire retrouve la paix.

Le porte-parole des secrétaires de section de PDCI-Renaissance, Sébastien Koleabo, a loué les qualités du vice-président de la République, Daniel Kablan Duncan qui selon lui, est un repère et un exemple à copier. 

Il a précisé que contrairement à ce que certains veulent faire croire, le mouvement PDCI-Renaissance n'est pas un bras séculier pour détruire le PDCI. "Il n'en est rien", a-t-il rassuré.

Vantant le RHDP qui selon lui, est une bouée de sauvetage,  une bouffée d'oxygène pour ne pas rompre les liens entre les enfants d'Houphouët-Boigny, Sébastien Koleabo dit comprendre difficilement la posture du président Henri Konan Bédié qui a décidé de quitter cette coalition.

  "Nous arrivons difficilement à comprendre que le président Henri Konan Bédié, principal instigateur du RHDP, après avoir validé les textes du règlement intérieur adopte cette posture qui nous met mal à l'aise", a-t-il déploré.

"Le RHDP est le symbole achevé de notre volonté d'unir nos forces. Le RHDP est donc le garant d'un avenir radieux pour nos enfants", a conclu M. Koleabo.

Lambert KOUAME 

En lecture en ce moment

Football / Mtn Ligue 1: Résultats et classement à l'issue de la 20e journée

Autoroute du nord : un minicar prend feu et fait 23 victimes