14e édition de Ciné droit libre Abidjan : Le ministre Zoro Epiphane Ballo appelle à mutualiser les forces pour faire reculer la corruption





14e-edition-de-cine-droit-libre-abidjan-le-ministre-zoro-epiphane-ballo-appelle-a-mutualiser-les-forces-pour-faire-reculer-la-corruption

Le ministre Zoro Epiphane Ballo apporte son soutien à la 14e édition de Ciné droit libre Abidjan



La 14e édition du Festival Ciné droit libre Abidjan a ouvert officiellement ses portes le mercredi 16 novembre 2022 au Goethe Institut d’Abidjan, sur le thème «Corruption : le nouveau terrorisme ?».

La cérémonie parrainée par le ministre de la promotion de la bonne gouvernance, Epiphane Zoro Ballo a été une occasion pour le coordonnateur du festival, Yacouba Sangaré de présenter les différents axes de cette édition. Le co-fondateur du « Festival Ciné Droit Libre », Abdoulaye Diallo, basé à Ouagadougou au Burkina Faso, a salué la résilience de l’équipe de Ciné Connexion car la Côte d’Ivoire tient ce festival depuis 2008. Il a par la suite rappelé la genèse de ce festival destiné à donner une plateforme de visibilité aux films censurés par les autorités de certains pays.

Parrain de cette édition, le ministre Epiphane Zoro Ballo a déclaré, parlant de la corruption, qu’elle représente une atteinte aux droits humains. Pour la faire reculer, il a proposé de « mutualiser les forces  et un éveil des consciences ».

Le ministère de la culture et de la francophonie, par la voix de son directeur de cabinet adjoint, apporte son soutien à l’initiative et s’engagte à accompagner les efforts des organisateurs.

De façon pratique, la 14e édition de ciné droit libre Abidjan,  a au menu, des projections de films sur diverses thématiques liées à la corruption, au Goethe Institut, dans certains établissements méthodistes et dans les communes de Yopougon et Koumassi. Une rencontre d’échanges avec les populations sur le dispositif de lutte contre la corruption, un atelier de formation des leaders de jeunesse de Koumassi sur la lutte contre la corruption, master class sur le film documentaire, journée de l’enfant (ateliers de formation, restitution, projections de films, finale du concours de slam pour enfants), opération quartier propre et dons de matériels d’hygiène suivie de l’installation du comité de veille, d’assainissement, de salubrité et de l’hygiène (CVASH), etc.

Créé au Burkina Faso, par l’association « Semfilms », le festival «Ciné droit libre » est un festival alternatif consacré aux films sur les droits humains et la liberté d’expression en Afrique. Il a pour objectif de donner une plateforme d’expression aux cinéastes et journalistes du monde entier dont les œuvres (des films portant sur les droits humains et la liberté de la presse) sont censurées ou ont eu des difficultés de diffusion à cause de leur contenu dérangeant.

Solange ARALAMON

En lecture en ce moment

Promotion de l'investissement privé : le ministre Emmanuel Esmel Essis à Brassivoire

Le Procureur Adou Richard met en garde les contrevenants aux mesures sécuritaires et sanitaires (Communiqué)