Alliance entre le FPI d’Affi N’Guessan et le MGC de Simone Gbagbo : Une utopie ?





alliance-entre-le-fpi-daffi-nguessan-et-le-mgc-de-simone-gbagbo-une-utopie


La visite de la présidente du Mouvement des générations capables (MGC), Simone Ehivet Gbagbo, à celui du Front populaire ivoirien, Pascal Affi N’Guessan, ce jeudi 15 décembre 2022, a semblé, pour beaucoup, être le début d’une alliance. De nombreux observateurs l’ont pensé même si elle se situait dans le cadre d’une tournée de remerciement de la jeune formation politique de l’ex-député d’Abobo aux partis politiques et des organisations de la société civile qui étaient présents à l’Ag extraordinaire qui a vu la naissance du MGC. Même la presse en a donné cette impression à travers ses questions. Mais, en réalité, au vu de l’évolution de la situation et de l’orientation politique des partis, peut-on réellement croire à une quelconque alliance Simone Ehivet Gbagbo-Pascal Affi N’Guessan, et au-delà, des formations politiques qu’ils dirigent. Au regard de l’évolution de l’actualité politique et des intentions des uns et des autres, on peut répondre par la négative.

S’il est, en effet, vrai que tout est possible en politique, il semble bien que ses deux leaders ne regardent pas du tout dans la même direction. Rappelons-nous que, lors d’une intervention télévisée sur une chaîne privée ivoirienne, Issiaka Sangaré, secrétaire général du FPI déclarait, le 8 mois de décembre 2022 : « Le Front populaire ivoirien a pour vocation à aller à ces élections en mettant en avant une alliance. Et l’alliance que nous privilégions aujourd’hui, c’est celle avec le RHDP. Même si nous n’avons pas encore avancé sur cette question, mais c’est une intention qui a été clairement exprimée ». Des sources font déjà savoir que, dans plusieurs communes et régions du pays, les militants des deux camps travaillent déjà à constituer des listes communes pour les prochaines municipales.

Le FPI peut-il être à la fois en alliance avec le parti au pouvoir et le MGC qui, lui, n’a aucune intention de s’allier avec le RHDP ? À un moment donné, il faudra bien choisir. Or, comme l’a clairement signifié Issiaka Sangaré, « l’alliance que nous privilégions aujourd’hui, c’est celle avec le RHDP ». Il ne faut donc pas se voiler la face. En l’état actuel des choses, un mariage FPI-MGC relève purement et simplement de l’utopie.

 

Modeste KONE   

En lecture en ce moment

Législative partielle : les Ivoiriens appelés de nouveau dans les urnes

Ecole de gendarmerie : les résultats de la visite médicale disponibles, voici où les consulter