Accident de Yamoussoukro : Le Gouvernement ivoirien aux côtes des victimes





accident-de-yamoussoukro-le-gouvernement-ivoirien-aux-cotes-des-victimes

Le ministre Amadou Koné entouré de d'autres membres du gouvernement lors de sa visite à Yamoussoukro



Une  délégation gouvernementale conduite par le ministre des Transports Amadou Koné, s’est rendue le  vendredi 6 janvier 2023 à Yamoussoukro, au chevet des blessés encore hospitalisés et des parents des personnes décédées suite à l'accident de la circulation survenu la veille dans la capitale politique du pays, nous rapporte un communiqué dont pressecotedivoire.ci a reçu copie.

La mission de réconfort et de soutien s’est rendue successivement au Centre Hospitalier Régional (CHR) de Yamoussoukro puis à l'hôpital Catholique Jean Moscati avant d'échanger avec les transporteurs de la capitale politique.

A lire aussi: Guiberoua : Le maire livre des secrets sur son adhésion au Rhdp

Le document indique que des actions du gouvernement ont permis l’approvisionnement rapide en quelques heures seulement en sang et autres équipements nécessaires à la prise en charge des blessés. Amadou Koné a salué la promptitude et le professionnalisme des sapeurs-pompiers militaires, des forces de l’ordre et de la direction régionale des transports de Yamoussoukro, nous rapporte la note.

Le ministre Amadou Koné a pu constater,  au-delà du drame, un bon niveau du plateau technique au centre Moscati qui bénéficie d’un contrat de collaboration avec le ministère de la Santé depuis  2022. Sans oublier l’ouverture d’un nouveau centre de traumatologie de Toumodi qui a permis la prise en charge des accidentés.

« Tout ceci a permis, au regard de la violence de l’accident et de l’importance des dégâts matériels, d’accueillir 102 blessés. En moins de 48 h, seuls 30 blessés restent hospitalisés et entièrement pris en charge par l’Etat », note le ministre des Transports.

Rappelons qu’ugrave accident de la route survenu le jeudi 5 janvier 2023 à Yamoussoukro, entre un car de la compagnie UTB et un autre car de transport de Dabakala, a fait 90 victimes dont plusieurs cas de décès et des blessés graves.

Solange ARALAMON

En lecture en ce moment

San Pedro : le présumé violeur et meurtrier d’une jeune fille mis aux arrêts et déféré

Augustin Thiam parle à Bedié: "être un héritier n'est pas un fanion qu'on brandi"