« Initiatives villes vertes » : Un projet pour améliorer le bien-être des citadins face aux chocs environnementaux





initiatives-villes-vertes-un-projet-pour-ameliorer-le-bien-etre-des-citadins-face-aux-chocs-environnementaux

une vue des responsables du projet Initiative villes vertes



En prélude au lancement de "l’Initiative Villes Vertes" prévu pour le mois de février 2023, le Coordonnateur sous-régional de la FAO pour l’Afrique de l’Ouest et le Sahel, Dr Gouantoueu Robert Guéi, a animé un petit déjeuner de presse, le mardi 10 janvier 2023 à Abidjan-Cocody Riviera.

Il s’agissait pour lui de présenter les objectifs et les enjeux de ce projet porté par l’Institut de l’Économie Circulaire du District Autonome d’Abidjan et soutenue par l’Organisation des Nations Unies pour l’Alimentation et l’Agriculture (FAO).

Gouantoueu Robert Guéi, par ailleurs point focal Afrique de "l’Initiative Villes Vertes", a annoncé à cet effet, que cette initiative sera marquée par une opération-pilote pour laquelle 50 000 dollars seront mobilisés en vue de la collecte des déchets organiques et de leur transformation en protéines animales (mouches du Soldat Noir). 

Il a annoncé qu'à la fin de la phase pilote, qui va durer entre dix mois et deux ans, un projet de coopération technique de 100 000 dollars sera élaboré pour identifier et chiffrer dans 24 villes de Côte d’Ivoire des projets Villes Vertes utiles à la résilience urbaine et aux habitants.

Selon le conférencier, "l’Initiative Villes Vertes" entend « améliorer le bien-être des citadins et la résilience des villes face aux chocs», face aux dégâts causés par la démographie galopante des villes, notamment la dégradation de l’environnement, les risques climatiques et la menace sur la sécurité alimentaire.

A lire aussi: Abidjan : Un chauffeur de taxi victime d’une grosse arnaque, ce qui s’est passé

Pour lui, c’est une des solutions pour la préservation de l’environnement et une réponse efficace à l’atteinte de la sécurité alimentaire en Côte d’Ivoire.

À l’en croire, « la population ivoirienne va doubler d’ici à 2050 » et les villes concentreront le plus grand nombre d’habitants, d’où la nécessité de développer ce genre d’initiatives.

Il a appelé, pour ce faire, l’ensemble des Ivoiriens à se mobiliser autour de "l’Initiative Villes Vertes" dont il a souhaité « l’extension à l’ensemble des 14 districts autonomes du pays ». Son succès permettra, entre autres, de maximiser la fourniture de biens et services écosystémiques, d’encourager les pratiques et les technologies durables et résilientes au climat pour améliorer la production alimentaire locale et la gestion des forêts et des arbres urbains.

Pour sa part, le directeur général de l’Économie Circulaire du District Autonome d’Abidjan, Kopieu Gouganou, a dit que grâce à "l’Initiative Villes Vertes", les déchets organiques pourront être transformés en aliments pour l’élevage de volailles, de porc, la pisciculture, etc. et en compost pour servir d’engrais au développement d’une agriculture urbaine durable.

"L’Initiative Villes Vertes" qui vise, d'ici à 2030, 1000 villes (métropolitaines, moyennes et petites) du monde, vient à la suite de l’Appel d’Abidjan adopté par les chefs d’État et de gouvernement lors de la quinzième Conférence des parties (COP15) de la Convention des Nations-Unies sur la lutte contre la désertification tenue du 9 au 20 mai 2022 en Côte d’Ivoire. L’Appel d’Abidjan exhorte à accorder la plus haute priorité à la question de la sécheresse et à la protection des terres.

Solange ARALAMON

En lecture en ce moment

Assemblée nationale: Nommés vice-présidents du bureau, deux Députés PDCI déclinent l'offre d'Amadou Soumahoro

Can 2019 / La compétition repoussée à une autre date : la raison