Accident de Yamoussoukro : Les 1ers résultats d’enquête livrés





accident-de-yamoussoukro-les-1ers-resultats-denquete-livres

La table de séance lors de du point presse



Le  Bureau d’enquêtes techniques sur les accidents de transports en Côte d’Ivoire (BEA) a livré les premiers résultats de l’enquête sur l’accident survenu le 5 janvier 2023 à Yamoussoukro, impliquant deux autocars de transport.

Au cours d’un point-presse animé le jeudi 12 janvier 2023 à Abidjan-Plateau, la directrice du BEA, Mme Ekra Anne-Marie, qui avait à ses côtés le directeur de la Police Spéciale et de la Sécurité Routière (PSSR), Touré Abdoul Kader et le directeur de la Coordination et de la Gestion intégrée des Opérations des transports terrestres et des Relations extérieures à la Direction générale des Transports terrestres et de la Circulation (DGTTC), Etienne Kouakou,a  présenté le contenu du pré-rapport de l’enquête diligentée par le ministre ivoirien des Transports, Amadou Koné dès la survenue de l’accident.

A lire aussi: Université de Cocody : Le quai des bus réhabilité

Elle a indiqué que la présentation des résultats des premières investigations sur les circonstances et les causes de cet accident s’articulera autour des aspects techniques, scientifiques et administratifs de l’enquête, avant de préciser que cette enquête du BEA est bien distincte de celle pendante devant les autorités judiciaires.

Il ressort  de cette enquête, que le minicar, immatriculé 7055WWCI01 a été mis à la disposition d’une famille en deuil pour transporter les membres de la famille d’un défunt et les personnes dans le cadre d’un convoi funéraire d’Abidjan à destination de Séguéla. Le minicar ayant devancé le convoi, roulait d’Abidjan en direction de Yamoussoukro. Parvenu à l’entrée de Yamoussoukro, sur l’autoroute A3 de 2 x 3 voies séparée par une ligne continue, le minicar qui roulait dans le couloir du milieu s’est engagé dans une série de dépassements à vive allure, et, après un double dépassement sur la gauche, s’est retrouvé sur le milieu de la voie de sens inverse face à l’autocar UTB qui partait de Yamoussoukro à destination d’Abidjan. La collision frontale entre les deux véhicules a été violente.

« Après l’analyse de toutes les informations factuelles recueillies ou à compléter, des rapports d’expertises automobiles et environnementales et des rapports des audits administratifs des entreprises de transport et des exploitants des véhicules accidentés, les experts du BEA vont s’atteler à identifier tous les dysfonctionnements et non conformités qui ont pu favoriser la survenue d’un tel évènement, voire l’aggraver", a  confié la conférencière..

Pour mener à bout cette enquête, la directrice de la BEA a fait des recommandations « afin de prendre des actions correctrices par les structures et autorités compétentes, pour éviter la répétition de tels événements et d’en atténuer les conséquences », a conclu Mme Ekra.

Le bureau d’enquêtes techniques sur les accidents et incidents de transport en Côte d’Ivoire (BEA) a été créé en 2014, dans le cadre de la mise en œuvre du Code de l’aviation civile de 2008. Il a toujours exercé ses compétences dans le domaine du transport aérien. Ce qui a contribué à la certification de l’aéroport international Félix Houphouët-Boigny d’Abidjan.

Les enquêtes du BEA ont pour seul objectif de déterminer les circonstances et les causes des accidents et des incidents graves, en vue de formuler des recommandations susceptibles de prévenir de futurs accidents ou incidents, et ainsi, de renforcer la sécurité du transport.

Solange ARALAMON

 

En lecture en ce moment

Sénégal/BRVM : Pierre Atépa démissionne de la présidence du Conseil d’administration pour se porter candidat à la présidentielle

Yopougon-sable : des femmes manifestent contre le manque d’eau, la police intervient vigoureusement