Grand-Bassam: Alpha Blondy fait citoyen d’honneur de la ville en présence de Georges Taï Benson





grand-bassam-alpha-blondy-fait-citoyen-dhonneur-de-la-ville-en-presence-de-georges-tai-benson

Jean-Louis Moulot, heureux de faire d'Alpha Blondy, citoyen d'honneur de Grand-Bassam



La ville de Grand-Bassam a décerné à l'icône mondiale de la musique reggae, Koné Seydou Alias Alpha Blondy, la distinction de citoyen d'honneur de cette cité, ce vendredi 13 janvier 2023. Au cours d’une cérémonie empreinte de beaucoup d’émotion, la star du reggae a rendu un vibrant hommage à son premier producteur Georges Taï Benson. Des mots et rappels d’événements qui liaient les deux hommes et qui ont eu pour conséquence de les voir fondre en larmes ensemble.

Avant cela, le maire de la ville de Grand-Bassam, Jean-Louis Moulot, a expliqué que cette reconnaissance à Alpha Blondy vient du fait que ce dernier, à travers ses différentes œuvres, a participé à la valorisation du patrimoine culturel de cette ville centenaire. Il a par ailleurs énuméré les actions qu’Alpha a posées et qui ont contribué à l’élever au rang de citoyen d’honneur.

A lire également: Simone Ehivet Gbagbo à Danielle Boni Claverie : « C’est ensemble que nous pouvons triompher »

« En 1996, sur l’album Grand Bassam Zion Rock, tu chantes le titre « Grand Bassam », une chanson dédiée à notre si belle cité. Et tout récemment, sur ton dernier album Eternity, tu l’as reprise pour notre plus grand bonheur. Cette chanson a contribué à valoriser notre patrimoine culturel et à inscrire Grand-Bassam sur la liste du patrimoine mondial de l’Unesco », a-t-il indiqué.

Jean-Louis Moulot est allé plus loin en ajoutant les intérêts d’Alpha Blondy pour sa ville. Il a rappelé que le 30 décembre 2007, après 6 ans de mutisme en Côte d’Ivoire, le pionnier du reggae africain avait choisi Grand-Bassam pour revenir sur scène, à l’espace Jérusalem, sur la plage d’Azuretti, en y organisant le festival Festa, rebaptisé pour l’occasion Festarrr avec 3 R pour « réconciliation, réunification, reconstruction ».  Aussi, après l’attaque terroriste tragique du 13 mars 2016, l’auteur de « Fanta Diallo » était à la tête du cortège pour dénoncer la haine et marcher pour la paix dans les rues de Grand-Bassam.

Au terme de la cérémonie, Alpha Blondy a planté un palmier royal dans la cour de la mairie qui a abrité l’événement, afin de mieux implanter ses racines dans cette ville.

Solange ARALAMON

 

 

 

En lecture en ce moment

Actions sociales : Emma Lohoues décroche un important partenaire aux Etats-Unis

Viol d’une institutrice à Sandégué : voici le coupable