Amichia François: la discorde entre Bédié et Ouattara a causé le coup d'etat de 1999 et la rebellion de 2002





Amichia François,Bédié,Ouattara


Le ministre ivoirien de la Ville, Amichia Fançois, parrain de la cérémonie d'installation de la coordination Pdci-Renaissance des régions du l'Iffou et du N'zi, samedi 6 avril, à Dimbokro, a fait des révélations sur les relations  entre le pŕésident du Pdci-Rda, Henri Konan Bédié, et le chef de l'Etat, Alassane Ouattara, après la mort  du premier président de la Côte d'Ivoire, Félix Houphouët- Boigny . Il a soutenu que la discorde entre ces deux personnalités a occasionné le coup d'Etat de 1999 et la rebellion de 2002. 

Houphouët-Boigny a confié la Côte d'Ivoire à Bédié et à Ouattara

Selon le ministre de la Ville, par ailleurs maire de la commune de Treichville,  Félix Houphouët-Boigny a laissé la Côte d'Ivoire à une équipe. Et Alassane Ouattara, a-t-il dit, est un membre de cette équipe. Il a également confié que le premier président de la Côte d'Ivoire a écrit un testament dans lequel, il a parlé de sa succession. "Après mon départ du pouvoir, c'est une équipe qui va diriger la Côte d'Ivoire", aurait écrit Houphouët, selon le témoignage de l'hôte des populations de Dimbokro qui a insisté sur le fait que le président Alassane Ouatara fait partie de cette équipe, en témoigne sa présence en Côte d'Ivoire dès 1989, au plus fort de la crise économique, pour redresser le pays. "C'est le président Houphouët-Boigny lui-même qui a fait venir le président Alassane Ouattara en Côte d'Ivoire en 1989. Le président Henri Konan Bédié a présidé la Côte d'Ivoire après la mort du père fondateur. Aujourd'hui, c'est le président Alassane Ouattara qui assure la succession au pouvoir. Pendant toutes ces périodes, il y a eu la paix", a-t-il rappelé. 

La discorde entre Bedié et Ouattata a causé le coup d'état de 1999 et la rebellion de 2002

Le maire de Treichville a avoué que les différentes discordes entre Bédié et Ouattara ont été très fatales pour les enfants d'Houphouet-Boigny.  "Le pouvoir leur a échappé lorsque les deux héritiers se sont séparés. Ce qui a permis à deux autres inattendus, c'est-à-dire, feu le général Robert Guéï et l'ex président Laurent Gbagbo de se retrouver aux affaires avec son lot de crises", a affirmé Amichia qui a déploré la mésentente entre Ouattara et Bédié. Selon lui, c'est cette brouille entre ces deux personnalités qui a engendra d'abord le coup d’État de 1999 puis la rébellion de septembre 2002. "De ces crises, tous les Ivoiriens en ont terriblement souffert. Alassane Ouattara et Konan Bédié ont été interpellés par la situation du pays si bien qu'ils se sont retrouvés en 2005 pour créer le Rhdp afin de ramener la paix pour un développement harmonieux.. Et jusqu'aujourd'hui encore les Ivoiriens vivent en paix", a-t-il soutenu. Amichia François a appelé de tous ses vœux à une réconciliation entre Ouattara et Bédié afin que la Côte d'Ivoire ne retombe pas dans la crise.

Le Pdci Renaissance veut rapprocher Bédié et Ouattara

'' Rapprocher les successeurs d'Houphouët pour garantir la paix en Côte d'Ivoire. C'est donc le souhait du vice-président de la République, Daniel Kablan Duncan, qui a mis en place Pdci-Renaissance pour poursuivre les idéaux du Pdci au sein du Rhdp'' a ajouté M. Amichia. Poursuivant, il a indiqué : "Houphouët-Boigny a toujours été un rassembleur, c'est pourquoi, au Pdci-Renaissance, nous disons non à la rupture, oui au dialogue. Nous avons demandé après le bureau politique de continuer le dialogue pour demeurer dans la paix. Et la paix passe par le Rhdp", a-t-il laissé entendre. En outre, le maire de Treichville a indiqué que le président Alassane Ouattara ne va jamais trahir son aîné, Henri Konan Bédié. Raison pour laquelle, le vice-président de la République, Daniel Kablan Duncan, et ses camarades membres de Pdci-Renaissance continueront la médiation pour une réconciliation entre les deux hommes

Gael ZOZORO

Partarger cet article

En lecture en ce moment

Immigration : Aucun ivoirien n’a débarqué en Italie au premier trimestre 2019 (Ministère)

Affi N’guessan et Simone Gbagbo se donnent l’accolade au domicile de Aboudrahamane Sangaré