Port-Bouët : Un incendie déclaré dans une usine de fabrication de matelas





port-bouet-un-incendie-declare-dans-une-usine-de-fabrication-de-matelas


Un épais nuage de fumée s’élevait, dans la mi-journée de ce mardi 28 mars 2023, dans le ciel, à Port-Bouët. Il s’agissait, nous informe la plate-forme Police secours, de l’incendie d’une usine de fabrication de matelas, dans le sous-quartier Petit Bassam.
Selon des témoins sur place, c’est à l’intérieur de l’usine Fiesta, spécialisée dans la fabrication de matelas, que le feu s’est déclenché. Au dire des mêmes sources, on ne déplore aucune perte en vie humaine.
Pour l’heure, aucune source officielle n’a communiqué sur l’origine du feu. Mais, des informations officieuses attribuent le déclenchement de l’incendie à des membres du personnel qui seraient en désaccord avec la direction qui refuserait de reconnaître l’un des leurs, hospitalisé actuellement au CHU, du fait des produits utilisés dans l’usine en question. Seuls les résultats des enquêtes qui seront certainement diligentées permettront de connaître la vérité sur cet incendie dans lequel on déplore de lourdes pertes matérielles.
Informé, le député-maire de Port-Bouët, Dr
Sylvestre Emmou, s’est rendu sur le lieu du sinistre où s’étaient déjà déployés le Groupement des sapeurs-pompiers militaire (GSPM), les pompiers du Port autonome d’Abidjan, la gendarmerie nationale et des éléments de la police.

Selon les mêmes témoins, devant l’ampleur des flammes, les sapeurs-pompiers des forces françaises ont été appelés en renfort.
Au passage du premier magistrat de la commune, le feu n’avait pas encore été circonscrit. Mais, selon ses services, le maire s’est dit convaincu que toutes ces forces réunies permettront de circonscrire l’incendie.
Autre constat sur le terrain, des malfrats profitaient de ce sinistre pour voler des matelas et tout autre matériel présents sur les lieux. Les vidéos de ces actes de pillage font le tour des réseaux sociaux.

Modeste KONE    

En lecture en ce moment

Ouattara, Sarkozy et le 3ème mandat

Georges Monboye et ses poulains impressionnent la ministre Raymonde Goudou Koffi