Affaire EMPT : Camille Makosso encore pris en flagrant délit de mensonge





affaire-empt-camille-makosso-encore-pris-en-flagrant-delit-de-mensonge


L'affaire « Camille Makosso a fait L'EMPT » n'a pas encore fini de livrer ses secrets. Après la mise en garde du Bureau d'informations et de presse des armées (BIPA), l'adjudant-chef major, Désiré Dakoury Gnabro, spécialiste d'histoire militaire, passé par l'EMPT, et ancien journaliste à Fraternité Matin, a soulevé des incohérences dans le mea-culpa du mis en cause, dévoilant ainsi ce qui pourrait être des mensonges de celui qui se présente comme un homme de Dieu.

 

« En principe, cette réaction, une sorte de mise en garde, loin de toute polémique, devrait interpeller l'auteur de la vidéo à dire toute la vérité afin d'expier totalement cet acte de forfaiture. Malheureusement, après visionnage de la prestation en direct, ce mardi 25 avril 2023, de l'influenceur, l'observateur averti ne peut que constater avec regret la persistance dans le faux, durant le présumé repentir, là où le remords et la contrition auraient dû visiter la vérité », a fait remarquer le militaire à la retraite. 

 

Ajoutant : « … Deux incohérences majeures apparaissent dans le récit circonstanciant la prétendue candidature de l'intéressé à ce concours sélectif d'entrée à l'EMPT. D'abord sur l'âge. Il est de notoriété que le concours est ouvert à des garçonnets ou fillettes âgés de 12 ans maximum. Or, il apparaît que le volubile prédicateur en totalisait 14 lors de sa présumée tentative, du moins si l'on n'est pas en conflit avec l'arithmétique ». 

 

En d'autres termes, Camille Makosso, qui a 44 ans en 2023, avait 14 ans en 1993. Alors que l'âge maximum requis pour être candidat au test d'entrée à l’EMPT est de 12 ans.

 

Le frère aîné de Lolo Beauté, si l'on s'en tient à la démonstration faite par l'Adjudant-chef-major, a encore menti et devra donc revoir sa copie en disant toute la vérité sur cette affaire. Sinon...

 

Modeste KONÉ

En lecture en ce moment

Malade et sans argent, un joueur d’Issia Wazi lance un Sos : le club réagit

Ligue 1 (4e journée) : l'As Denguélé enfonce Bouaké Fc dans les profondeurs du classement