Sénégal : le procès de l’opposant Ousmane Sonko pour viols présumés renvoyé au 23 mai 2023





senegal-le-proces-de-lopposant-ousmane-sonko-pour-viols-presumes-renvoye-au-23-mai-2023


Le procès de l’opposant Ousmane Sonko pour viols présumés contre l’ex-jeune masseuse Adji Sarr, a été renvoyé au 23 mai 2023, pour une question de procédure, a annoncé le tribunal de Dakar ce mardi 16 mai 2023.

Le candidat à l’élection présidentielle 2024, est opposé dans cette autre procédure à Adji Sarr, une ex-employée d’un salon de massage, qui l’accuse de viols.

Adji Raby Sarr, âgée aujourd’hui de 23 ans, a expliqué au cours d’une plainte déposée « qu’Ousmane Sonko l’y aurait fait subir des viols répétés de juin 2020 à février 2021. Des agressions qui auraient été assorties de menaces de mort».

De son côté, le leader du parti Patriotes africains du Sénégal pour le travail, l’éthique et la fraternité (Pastef), dénonce une manipulation du pouvoir. « Nous sommes devant une affaire strictement politique, instrumentalisée par Macky Sall pour écarter de la course vers la présidentielle le candidat le mieux placé », a écrit l'opposant sur son compte Twiter en février 2021.

Cette chaude journée du procès a occasionné 4 morts dans des heurts entre militants du Pastef et forces de l'ordre à Ziguinchor et à Dakar.

Dans une autre affaire, le jeune opposant a été condamné le 8 mai 2023 à 6 mois de prison avec sursis, pour diffamation et injures contre le ministre du Tourisme.

D.B

En lecture en ce moment

Après le dépôt du dossier de sa candidature : voici ce que Bédié a dit

Côte d’Ivoire / Affaire utilisation du logo du Front populaire ivoirien : Affi N’Guessan gagne son procès