Enrôlement sur la liste électorale : la CEI fait le constat de fraude massive





enrolement-sur-la-liste-electorale-la-cei-fait-le-constat-de-fraude-massive


La Commission électorale indépendante dit avoir fait le constat d’une fraude massive aussi bien sur les attestations de résidence que sur les cartes d’électeurs qui devaient servir à des milliers de changements de lieu de vote en ligne, lors de l’enrôlement sur la liste électorale en 2022, a révélé, ce samedi 20 mai 2023, à Abidjan-Cocody, son président, Ibrahim Coulibaly-Kuibiert, lors d’une rencontre d’informations et de sensibilisation des parties prenantes au contentieux de la liste électorale provisoire.

Outre l’enregistrement d’électeurs en dehors des zones dédiées ou des horaires de travail ou encore de la période règlementaire, « la CEI a fait le désagréable constat d’une fraude massive aussi bien sur les attestations de résidence que sur les cartes d’électeurs qui devaient servir à des milliers de changements de lieu de vote en ligne », a révélé Ibrahim Coulibaly-Kuibiert.

Ainsi, a-t-il détaillé, « sur 36 290 demandes de changement de lieu de vote en ligne, seules 9 486 se sont avérées régulières ; 26 804 réalisées au moyen de fausses attestations de résidence et de fausses cartes d’électeurs, ont été rejetées ».

Se voulant plus précis, le président de l’organe en charge des élections a révélé qu’ « une seule attestation de résidence a servi pour un peu plus de 20 000 demandes de changements de lieu de vote au lieu d’une seule », ajoutant en outre que les faussaires sont allés jusqu’à générer de faux QR-codes pour produire de fausses cartes d’électeurs et les utiliser pour le recensement en ligne.

En réaction à ces actes frauduleux dont la réussite aurait pu entacher la crédibilité de la Commission électorale indépendante, l’organe en charge des élections a pris deux décisions à savoir : le maintien de tous les concernés dans leurs anciens lieux de vote, et la saisine du procureur de la République afin que les auteurs de ces actes frauduleux soient retrouvés et sanctionnés conformément aux lois et règlements de la République.

Lambert KOUAME

En lecture en ce moment

Election à la FIF: Joseph Antoine Bell juge la candidature de Drogba légitime

Deuil: Le chansonnier Boni Cantador n’est plus