Logements sociaux en Côte d’Ivoire : toutes les barrières levées pour le plus vaste programme





logements-sociaux-en-cote-divoire-toutes-les-barrieres-levees-pour-le-plus-vaste-programme


Plus rien ne s’oppose à la mise en œuvre du plus vaste programme de construction de logements sociaux. Les blocages ont été levés et le projet est rentré dans sa phase active. Du moins, si l'on s'en tient à la signature de contrat entre l’opérateur GAIA Côte d’Ivoire et la société Embras Côte d’Ivoire, succursale d’une entreprise brésilienne. Ledit contrat qui encadre les activités de cette dernière en Côte d’Ivoire, lui permettra de construire 112 immeubles résidentiels dans le cadre du projet Riyadh city pour un montant global de 60,480 milliards FCFA.

Dans le contrat, les deux partenaires s’engagent à construire des usines et des ateliers locaux pour fournir les matériaux utilisés pour les travaux, à utiliser autant que possible des sources locales de matériaux, à s’appuyer sur l’expertise et les technologies saoudiennes, brésiliennes et ivoiriennes et à former des cadres nationaux ivoiriens.

Dans l’entretien avec la presse, Tarak Kadada, PDG de GAIA et Amir Sauf, DG de Embras Côte d’Ivoire, ont précisé que les usines seront installées sur le site du projet. Le premier cité a ajouté que les travaux ont déjà commencé : « Nous avons entamé la construction de 8 immeubles ». Précisant que dans le cadre du programme présidentiel de logements sociaux, l’entreprise qu’il dirige a le plus grand projet immobilier et le plus grand projet de construction de centre commercial d’Afrique de l’Ouest. Surtout, il a insisté sur le fait que toutes les autorisations ont été accordées pour la réalisation des travaux de construction.

« Notre projet est construit sur fonds propres. Nous n’avons pas attendu l’argent des souscripteurs pour commencer », s’est-il voulu clair.

Toujours, selon Tarak Kadada, le reste du projet relatif à la construction de 32 bâtiments, sera ultérieurement attribué à des petites et moyennes entreprises locales ivoiriennes, « cela, en tant que contribution à la valorisation et au développement des compétences locales ». Par ailleurs, les entreprises locales qui seront sélectionnées, pourront bénéficier de l’expertise, du savoir-faire et des technologies saoudiennes et brésiliennes en matière de construction.

Dans le cadre de ce projet, ce sont au total 4 464 appartements qui seront construits.

Modeste KONÉ

En lecture en ce moment

Eliminatoires Mondial 2022 : les dix barragistes de la zone Afrique

Après sa sortie de prison / Blé Goudé parle pour la première fois : " Je serai un instrument au service de la paix et de la réconciliation"