Elections du 2 septembre : le Consortium des organisations de la société civile déclare que le scrutin a été globalement apaisé « malgré les manquements précipités »





elections-du-2-septembre-le-consortium-des-organisations-de-la-societe-civile-declare-que-le-scrutin-a-ete-globalement-apaise-malgre-les-manquements-precipites

une vue des membres de la Cosel-Ci



« Les élections municipales et régionales se sont bien déroulées », a annoncé le porte-parole du Consortium des organisations de la société civile pour les élections en Côte d’Ivoire (Coscel-Ci), Neth Willy Alexandre,  au cours d’une conférence de presse réunissant son équipe, le dimanche 3 septembre 2023, à l’hôtel Pullman d’Abidjan-Plateau.

Dans son adresse, Neth Willy Alexandre s’est dit satisfait des données préliminaires reçues dans le déroulement des deux scrutins qui ont eu lieu sur l’ensemble du territoire ivoirien.

« Au terme de son observation des scrutins des élections régionales et municipales du 2 septembre 2023, le Coscel-CI constate que l’élection s’est globalement bien déroulée sur toute l’étendue du territoire malgré les manquements précipités », a-t-il fait savoir.

Il a toutefois précisé que ce résultat s’est fait sur la base des rapports fournis sur quatre éléments qui sont : Installation des bureaux de vote et démarrage du vote ; Le déroulement du vote ; Le dépouillement et l’observation numérique.

Au niveau de l’installation des bureaux de vote et démarrage du vote, le Coscel-Ci a constaté des cas d’ouverture en retard des bureaux de vote (BV), notamment dans les Districts de la vallée du Bandama, d’Abidjan, de la Comoé et des Montagnes.

Sur le déroulement du vote, il déclare que « le vote s’est déroulé dans le calme dans 93% des BV sur toute l’étendue du territoire, au regard des données recueillies par les observateurs et observatrices et traitées par la plateforme technique de la Cosel-Ci. Par contre, dans 7% des BV, il y’a eu des incidents d’intimidation, de harcèlement ou de violence ».

Concernant le troisième point qui est le dépouillement, la Cosel-Ci a constaté que dans 99% des BV, le dépouillement s’est déroulé dans le calme, bien que l’environnement ait été tendu dans certains bureaux de vote, en raison des oppositions entre partisans de différents candidats.

Le dernier point qui parle de l’observation numérique a été l’occasion pour la Cosel-Ci de faire savoir que l’analyse des données recueillies à partir de 89 pages Facebook, qu’ils aient des orientations généralistes ou partisanes, dresse le portrait d’une scène électorale marquée par une forte mobilisation  en faveur de la participation électorale.

D.B

En lecture en ce moment

Débat sur la carte nationale d'identité : Le face-à-face télévisé Guikahué - Bictogo n'aura pas lieu

Côte d'Ivoire-Madagascar : les nouveaux Éléphants déjà dans le bain