Anne Marie Payne nommée présidente de la CAIDP





anne-marie-payne-nommee-presidente-de-la-caidp


L’ex patronne du Centre d’information et de communication gouvernementale (CICG), Anne Marie Konan Payne, a été nommée à la tête de la Commission d’accès à l’information d’intérêt public et aux documents publics (CAIDP), succédant ainsi à Yacouba Kébé dont le mandat a pris fin après six ans d’exercice.

Selon un décret pris en Conseil des ministres jeudi 28 septembre 2023 à Abidjan, Mme Konan Payne, a été nommée présidente de la Commission d’accès à l’information d’intérêt public et aux documents publics (CAIDP).

Conseillère du Premier ministre, chargée de la modernisation de l’administration et de la fonction publique depuis 2017, Anne-Marie Konan Payne devient la première femme à diriger cette autorité administrative indépendante créée par le gouvernement dans le secteur de l’information, des médias et de la communication.

Forte de près d’une trentaine d’années d’expériences professionnelles, tant dans les secteurs privé, public, parapublic qu’associatif, Mme Konan Payne est connue pour avoir dirigé le Centre d’information et de communication gouvernementale (CICG) de 2004 à 2017.

Mme Konan Payne a également occupé la fonction de directrice du « Programme cadres dirigeants Côte d’Ivoire » depuis 2018 jusqu’à ce jour. Elle assure la présidence du Comité national ivoirien du programme informations pour tous (CNI-PIPT) de l’UNESCO depuis sa création en 2008.

Experte dans les problématiques liées à l’accès des citoyens à l’information publique, elle est promue aujourd’hui à la tête de la CAIDP, une autorité indépendante dirigée par un président nommé par décret en Conseil des ministres pour un mandat de six ans, non renouvelable.

La CAIDP est une autorité administrative indépendante créée le 6 août 2014 et chargée de veiller au respect et à l’application des dispositions de la loi N° 2013-867 portant sur l’accès à l’information publique.

La CAIDP comprend 12 membres nommés ès-qualité par décret pris en Conseil des ministres, notamment un professionnel de la communication désigné par le président de la République, un député désigné par le président de l’Assemblée nationale, un expert documentaliste désigné par le Premier ministre, un spécialiste des médias désigné par le ministre chargé de la Communication.

Il comprend également un membre désigné par le ministre chargé de l’Intérieur, un membre désigné par le ministre chargé de l’Economie et des Finances, un membre désigné par le ministre chargé de la Défense, un magistrat désigné par le Conseil supérieur de la magistrature, un avocat désigné par le barreau, un enseignant chercheur en droit désigné par les universités publiques.

Il comprend en plus, un expert des droits de l’Homme désigné par les organisations de défense des droits de l’Homme, un journaliste professionnel désigné par les organismes professionnels des médias.

Le décret qui nomme les membres de la CAIDP désigne également le président. Les organismes professionnels des médias concernés par les dispositions qui précèdent, sont ceux régulièrement constitués et qui justifient d’au moins cinq ans d’existence.

Ces organismes professionnels du secteur des médias, désignent leur représentant, à l’issue d’une assemblée organisée à cet effet, sous la supervision du ministère en charge de la Communication.

Les membres de la CAIDP sont appelés commissaires de l’accès à l’information.

(AIP)

Partarger cet article

En lecture en ce moment

Congrès de l'UNJCI : Le Conseil d’administration endosse à l’unanimité la déclaration du 7 novembre 2022 et met fin au débat

CAN 2023 : le secrétaire général de la CAF Veron Mosengo-Omba pour la formalisation de l’organisation