Forum des radiocommunications : la Côte d’Ivoire ambitionne d’être parmi les 5 pays leaders en termes d’innovation, selon Amadou Coulibaly





forum-des-radiocommunications-la-cote-divoire-ambitionne-detre-parmi-les-5-pays-leaders-en-termes-dinnovation-selon-amadou-coulibaly


Le ministre de la Communication, de l’Economie numérique, Amadou Coulibaly, a ouvert ce mardi 3 octobre 2023, à Abidjan, la première édition du Forum des radiocommunications au cours duquel il a dévoilé les ambitions de la Côte d’Ivoire en vue d’être parmi les pays leaders en Afrique en termes d’innovation.

« Le forum des radiocommunications revêt une importance particulière et c’est à juste titre que je voudrais profiter de cette occasion, ici, pour partager la vision du gouvernement, portée par le ministère de la Communication et de l’Économie numérique qui est celle d’accélérer la transformation numérique afin de faire de la Côte d’Ivoire l’un des cinq (05) pays leaders en Afrique en termes d’innovation, au cours des années à venir », a déclaré Amadou Coulibaly a l’ouverture dudit forum.

Expliquant que cette rencontre qui réunira près de 300 personnes pendant trois jours, est une opportunité unique pour des experts locaux et internationaux, des innovateurs, des entrepreneurs, des chercheurs et des décideurs, de partager des idées, d’échanger des connaissances et de renforcer les partenariats à même de conforter la dynamique de développement de notre secteur, Amadou Coulibaly fait savoir que ces assises permettront de « mettre en évidence, les enjeux de la gestion du spectre en Côte d’Ivoire, au regard de l’évolution des technologies sans fil, et d’adresser la problématique du développement des réseaux radioélectriques ».

Il n’a pas manqué de relever les initiatives entreprises par le gouvernement en vue de garantir une meilleure promotion de la connectivité universelle, laquelle favorise l'inclusion numérique et l'accès à l'information pour tous.

« Pour relever le défi de la connectivité pour tous, l’État, par le biais de l’AIGF, va développer des projets relatifs aux infrastructures numériques, notamment l’acquisition très prochaine d’un Système de Gestion et de Contrôle Automatisé du Spectre de fréquence (SGCAS) », a-t-il relevé, ajoutant par ailleurs, qu’il sera procédé également à la construction de stations côtières pour le Système Mondial de Sécurité et de Détresse en Mer (SMDSM).

Abondant dans le même sens, le directeur général de l’Agence ivoirienne de gestion des fréquences (AIGF), structure organisatrice de ce forum, Dr Yacouba Coulibaly, a rappelé le rôle central joué par les radiocommunications en fournissant les fondements technologiques nécessaires à la satisfaction des besoins croissants des populations.

« L’usage des technologies sans fil et des applications dérivées repose sur l’existence et la disponibilité de spectre de fréquences radioélectriques. En effet, le spectre de fréquences radioélectriques constitue le contenant ou récipient permettant le transport sans fil de l’information », a-t-il précisé.

Pour lui, ce forum, qui coïncide avec la célébration des 10 ans de l’AIGF, est une occasion de faire le point des réalisations et des acquis de cette structure depuis sa création.

L’AIGF a initié plusieurs projets d’envergure. En effet, l’Agence travaille à déployer à un système de gestion et de transport automatisé de spectre pour faciliter l’interaction avec les affectataires et parvenir à une mobilisation efficiente de la ressource spectrale, a ajouté pour sa part, Pascal Brou Aka, le président du Conseil d’administration.

Ce système, a-t-il fait savoir, permettra d’identifier les sources potentielles de brouillage et de les adresser plus efficacement. « En tant que centre principal de coordination et de recherche et de secours en mer de la zone Uemoa, la Côte d’Ivoire se doit d’être dotée de système de détresse et de secours en mer de pointe », a-t-il poursuivi, relevant que la Côte d’Ivoire se doit de renforcer le dispositif existant afin de lui permettre d’assurer sa responsabilité vis-à-vis de la zone économique.

« L’organisation de ce forum qui rassemble des experts nationaux et internationaux permettra d’une part de présenter les activités réalisées par l’Agence, d’en tirer les leçons et les points d’amélioration et d’autre part, d’explorer ensemble les possibilités de contribuer encore plus des réseaux radioélectriques en Côte d’Ivoire », a-t-il conclu.

Lambert KOUAME

En lecture en ce moment

Côte d’Ivoire / Crise dans le secteur éducation-formation : La FESCI marche pour réclamer la reprise des cours

Coup dur pour deux opérateurs de téléphonie mobile : La Cour suprême malienne sanctionne lourdement Orange et Moov