Conseil des ministres : le Président donne les orientations à Mambé et à son gouvernement





conseil-des-ministres-le-president-donne-les-orientations-a-mambe-et-a-son-gouvernement


Le premier Conseil des ministres du premier gouvernement du Premier ministre Robert Beugré Mambé s’est tenu ce mercredi 18 octobre 2023, au Palais présidentiel sous la présidence du président de la République Alassane Ouattara.

Dans sa déclaration faite au cours de ce Conseil, le chef de l’Etat a donné au Premier ministre Mambé et à son gouvernement les orientations en vue de consolider les performances que notre pays a enregistrées au cours de ces dernières années.

« Le nouveau gouvernement a pour mission de consolider les performances que notre pays a enregistrées au cours de ces dernières années en matière de paix, de sécurité, de stabilité politique, de croissance économique, d’amélioration des infrastructures et des acquis sociaux », a déclaré Alassane Ouattara pour qui la Côte d’Ivoire renforce ses avancées démocratiques avec la tenue des élections locales et sénatoriales « ouvertes, transparentes, démocratiques et apaisées ».

Ces « bons résultats » de ces élections qui traduisent, selon lui, l’adhésion des Ivoiriens aux actions menées par le gouvernement, doivent se poursuivre.

A cet effet, il invite le nouveau gouvernement à relever les défis que traversent le monde et la sous-région ainsi que les différents chocs macroéconomiques qui se traduisent par une inflation généralisée, la hausse des taux d'intérêt mondiaux avec pour conséquence la baisse du pouvoir d'achat des populations.

« Nous suivons de très près la question du coût de la vie. À cet égard, le gouvernement devra donc veiller à assurer l’approvisionnement du marché intérieur en produits alimentaires et en denrées de première nécessité, dans des conditions qui préservent le pouvoir d’achat des ménages, surtout les plus vulnérables. C’est l’orientation prioritaire que je donne dans ce domaine au Premier ministre, au ministre d’Etat, ministre de l’Agriculture, du Développement rural et des Productions vivrières, en liaison avec le ministre des Ressources animales et halieutiques, et le ministre du Commerce et de l’Industrie », a lancé Alassane Ouattara.

Sur le plan interne, le chef de l’Etat demande à Mambé et à son équipe d’assurer la bonne exécution du Programme économique et financier conclu avec le FMI, en vue de consolider les acquis et accélérer le développement économique et social du pays.

Pour ce faire, a-t-il expliqué, « il nous faudra veiller, en particulier, à atteindre les objectifs en matière de mobilisation de ressources fiscales, à maîtriser la dette intérieure et extérieure, et à mettre en œuvre les réformes nécessaires ». Poursuivant, il a appelé à la poursuite du renforcement des infrastructures socio-économiques en privilégiant le recours aux partenaires bilatéraux et multilatéraux pour le financement des projets.

« Je demande aux membres du gouvernement d’œuvrer à l’amélioration du décaissement des ressources mises à disposition par les partenaires techniques et financiers. Je vous demande aussi de poursuivre et de mettre l’accent sur la consolidation des réformes, notamment en matière de gestion des finances publiques et d’amélioration des recettes de l’Etat », a-t-il insisté tout en demandant en outre au gouvernement d’apporter une attention particulière à la gestion du patrimoine du portefeuille de l’Etat, et ce, pour que les entreprises publiques soient gérées selon les règles de bonne gouvernance, afin d’être plus compétitives dans leurs secteurs respectifs.

« Nous devons aussi accélérer le développement de l’économie numérique en tant que secteur transversal d’impulsion de la dynamique économique et de création d’emplois. Ainsi, des efforts importants devront être faits dans ce domaine pour accélérer la transformation digitale de l’économie ivoirienne. En effet, la digitalisation est un objectif que nous nous sommes fixé depuis quelques années », a conclu Alassane Ouattara sur ce chapitre.

Lambert KOUAME

En lecture en ce moment

Affaire dégel de compte: Blé Goudé invite le porte-parole du gouvernement à « faire preuve de moins de condescendance »

Église catholique : va-t-on changer la parole de Dieu?