Le président du Cocan, François Amichia, se prononce sur la gestion des infrastructures après la Can





le-president-du-cocan-francois-amichia-se-prononce-sur-la-gestion-des-infrastructures-apres-la-can


Le président du Cocan, François Albert Amichia, a été interpellé sur la gestion des infrastructures après l’organisation de la 34e édition de la Coupe d’Afrique des nations qui se déroulera du 13 janvier au 11 février 2024 en Côte d’Ivoire. Une question qui était, selon lui, à l’ordre du jour d’un séminaire organisé en juillet dernier du côté de Grand Bassam.

« Nous avons tous fait le constat qu’après la Can dans d’autres pays, il y a des problèmes de maintenance, de gestion de l’existant, nous voulons éviter cela ici. Et nous avons réuni au cours de ce séminaire, tous les départements ministériels concernés. Nous avons invité des experts qui nous sont venus de la France, du Cameroun… Nous avons déposé sur la table du Premier ministre, un certain nombre de recommandations qui sera analysé et adopté en son temps, par le Conseil des ministres. », a-t-il indiqué.

L'ancien ministre a ajouté que : « Cette Can nous a permis de former des jeunes gens que nous avons recrutés à l’Office nationale des Sports, à l’Injs. Ils ont été formés par une grande structure et demain ils seront des experts en matière de grands événements sportifs. En Côte d’Ivoire, avec les infrastructures que nous avons, nous pouvons organiser des championnats U20, U17. Nous avons tous des amis et frères d’autres pays dont les stades ne sont pas homologués. Ils pourront venir en Côte d’Ivoire (…) ».

GZ

Partarger cet article

Tags

En lecture en ce moment

Amadé Ouérémi récuse les accusations de crimes de guerre commis à Duékoué

Festival Climbié beach d’Assinie : la 33e édition aborde son dernier virage