Guinée : le général Mamadi Doumbouya dissout le gouvernement et prend des mesures conservatoires





guinee-le-general-mamadi-doumbouya-dissout-le-gouvernement-et-prend-des-mesures-conservatoires

La junte au pouvoir en Guinée va-t-elle tenir le calendrier pour le retour à l’ordre constitutionnel ?



Le général Mamadi Doumbouya, président de la transition en Guinée, a dissous, lundi 19 février 2024, le gouvernement dirigé par Bernard Goumou, a annoncé la présidence de la République, dans un décret.

« Le gouvernement est dissout », a déclaré le général Amara Camara, ministre-secrétaire général de la présidence de la République sur les antennes de la télévision nationale (RTG) sans plus de précision sur les raisons de cette dissolution.

Le décret précise toutefois que « la gestion des affaires courantes sera assurée par les directeurs de cabinet, les secrétaires généraux et les secrétaires généraux adjoints jusqu’à la mise en place d’un nouveau gouvernement ».

Ce gouvernement de la transition avait été mis en place en octobre 2021, après le coup d’Etat du Comité national du rassemblement pour le développement du 5 septembre 2021 qui a emporté Alpha Condé.

La junte militaire au pouvoir et la Communauté économique des États de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO) s’étaient accordées en octobre 2022, sur une transition de 24 mois, pour le retour à l’ordre constitutionnel, rappelle-t-on.

Après la dissolution du gouvernement, des mesures conservatoires ont été prises.

 

COMMUNIQUE N° 0001/CNRD/2024

Conformément à la charte de la Transition et en application du Décret D/2024/0043/PRG/CNRD/SGG, du 19 février 2024, portant dissolution du gouvernement, les mesures conservatoires ci-après sont prises :

- Restitution des véhicules de service et d'escorte des membres du gouvernement dissous au Garage du Gouvernement sans délais ;

- Gel des comptes bancaires ;

- Restitution de tous les documents de voyage au Secrétariat Général de la Présidence ;

- Remise des cachets aux intérimaires désignés ;

- Démobilisation de tous les gardes du corps et aides de camp.

Le Haut Commandant de la Gendarmerie et le Directeur Général de la Police sont chargés de prendre toutes les dispositions pour mettre des tampons au niveau de tous les départements jusqu'à la prise en main totale des intérimaires. Tous les intérimaires sont conviés à une séance de travail le mardi 20 février 2024 à 9h dans la salle de réunion du Secrétariat Général de la Présidence.

Conakry, le 19 février 2024

Pour le CNRD, le Chef d’Etat Major Général des Armées

Général de Division Ibrahima Sory Bangoura

Lambert KOUAME

En lecture en ce moment

Fif : le comité de normalisation fait son bilan après 8 mois d’activités

CEI : Voici les membres de la commission centrale