Démolition à Yopougon Gesco : le parti de Gbagbo s’indigne et dénonce les méthodes cavalières employées par les pouvoirs publics





demolition-a-yopougon-gesco-le-parti-de-gbagbo-sindigne-et-denonce-les-methodes-cavalieres-employees-par-les-pouvoirs-publics

L’appel du PPA-CI sera-t-il entendu par les pouvoirs publics ?



Le quartier Gesco à Yopougon a été la cible des engins du district autonome d’Abidjan dans une opération dite de « déguerpissement » sur l’ensemble du territoire du district pour selon les services du gouverneur, Cissé Ibrahima Bacongo, « sauver des vies humaines, renforcer la sécurité des personnes et des biens, améliorer les conditions de vie et de travail des populations, et préserver les infrastructures publiques ».

Les engins du gouverneur dans leur « folie destructrice » n’ont rien laissé sur leur passage. Habitations, commerces, mosquées et établissements scolaires ont été démolis au grand désarroi des populations.

Face à la presse ce vendredi, le Parti des peuples africains Côte d’Ivoire (PPA-CI de Laurent Gbagbo) à travers son secrétaire général, Jean Gervais Tchéidé, tout en dénonçant les méthodes cavalières employées par les pouvoirs publics dans ce cadre de cette opération, apporte son soutien aux familles en détresse et demande au gouvernement de prendre les mesures d’accompagnement sociales et humanitaires nécessaires en faveur des sinistrés.

 

 Ci-dessous l’intégralité de sa déclaration

Le PPA-CI a constaté que des démolitions sont opérées depuis quelques temps par les pouvoirs publics dans le District Autonome d’Abidjan, notamment dans la commune de Yopougon.

Exécutées sans ménagement, apparemment sans préavis, sous le regard complice de l’Etat de Côte d’Ivoire par le Gouverneur du District Autonome d’Abidjan récemment nommé par le Président de la République, ces opérations ont touché plusieurs sous-quartiers de Yopougon GESCO, situés de part et d’autre de l’autoroute du nord : Judée, Pays bas et bien d’autres.

Ces démolitions ont gravement et lourdement impacté les populations, impitoyablement jetées à la rue et livrées aux intempéries, dans le dénuement total.

Informé de la situation le Président Laurent GBAGBO a dépêché sur les lieux une délégation de la Direction du PPA-CI, pour exprimer sa compassion à ces populations en détresse et s’enquérir de l’ampleur des dégâts.

À l’issue de cette visite sur le terrain, le PPA-CI note entre autres :

• que le Collège semi-privé Cha Hélène de Gesco, pourtant reconnu par l’Etat qui y affecte des élèves a été rasé. L’établissement comprend un niveau primaire et un niveau secondaire ;

• qu’une école primaire totalement a été détruite ;

• qu’une boulangerie en activité et d’autres commerces sont détruits

• La Cité les jardins d’éden, une opération immobilière construite et habitée depuis 1998 a été détruite en grande partie

• La démolition de plusieurs maisons dont certaines avec des titres de propriété ;

• des centaines de familles sans abri ;

• Des élèves et écoliers subitement privés de scolarité.

Cette opération a eu pour conséquence notamment de mettre à la rue des centaines de familles, dans le plus total dénuement, et de priver d’école environ 1 880 élèves, en pleine année scolaire.

Plusieurs petits entrepreneurs ont également vu leurs commerces détruits perdant ainsi leurs sources de revenus.

Cette opération de démolition a également créé une vive tension sociale à Gesco, où des jeunes ont manifesté violemment leur mécontentement face aux démolitions du district d’Abidjan, en bloquant l’autoroute du nord, l’une des principales voies d’entrée et de sortie d’Abidjan.

Le PPA-CI a pris connaissance du Communiqué du Ministre Gouverneur du District d’Abidjan, qui justifie les démolitions opérées depuis quelques temps et qui en annonçant d’autres.

Si l’idée de protéger les populations installée dans des zones à risque est compréhensible, le PPA-CI s’indigne et dénonce les méthodes cavalières employées par les pouvoirs publics.

Le PPA-CI condamne ces méthodes déshumanisantes qui constituent des violations inacceptables des droits élémentaires de ces citoyens, victimes de déguerpissements sans ménagement, sans mesures d’accompagnement, au mépris de la vie humaine.

En attendant, le PPA-CI :

- réaffirme sa compassion et son soutien aux familles, aux entrepreneurs et aux élèves en détresse et les rassure de son total engagement à lutter pour la prise en compte de leurs droits et intérêts ;

- marque sa surprise face au caractère inhumain de ces opérations de démolitions

- tient le gouvernement responsable de cette situation et de la détresse des populations ;

- demande en conséquence que toutes les populations impactées soient immédiatement prises en charge, dédommagées et relogées;

- demande au gouvernement de respecter le droit constitutionnel des enfants de Côte d’Ivoire à l’éducation et à formation par la réaffectation immédiate et gratuite des élèves et écoliers dont les établissements ont été détruits dans d’autres établissements proches ;

- demande instamment que le Gouvernement prenne toutes les mesures d’accompagnement sociales et humanitaires nécessaires en faveur des familles sinistrées en veillant à leur relocalisation dans des hébergements temporaires décents et en leur apportant des vivres et non vivres ;

- lance un appel à un élan de solidarité à toutes les bonnes volontés en faveur de ces populations sinistrées ;

- rappelle que les opérations de déguerpissement, quand elles sont nécessaires, doivent tenir compte de certains droits fondamentaux notamment, le droit à l’éducation, à la santé et à un logement décent. Ces opérations doivent en toutes circonstances préserver la dignité humaine des populations visées.

 

Lambert KOUAME

Partarger cet article

En lecture en ce moment

Afrikfashion Show 14 : Les meilleurs ciseaux se donnent rendez-vous à Abidjan

Revue de presse du lundi 23 août 2021(vidéo)