Déguerpissement à Abidjan : une communauté musulmane exhorte les décideurs à recenser les lieux de cultes, et établissements scolaires avant toute action





deguerpissement-a-abidjan-une-communaute-musulmane-exhorte-les-decideurs-a-recenser-les-lieux-de-cultes-et-etablissements-scolaires-avant-toute-action

Le guide de la Oummat, Cheick Chérif Bakary



 

Le déguerpissement des quartiers précaires d’Abidjan continue de susciter de vives réactions. Et c’est une communauté musulmane, dénommée Front de la Oummat Islamique (FOI) qui dit ne pas pouvoir « rester insensible à cette mauvaise situation » est monté au créneau.

Dans une déclaration dont copie a été transmise lundi 18 mars 2024 à pressecotedivoire.ci, FOI exige entre autres que les lieux de cultes détruits soient vite relocalisés, que les leaders religieux soient pris en charge au niveau holistique. Et d’exhorter les décideurs à recenser les lieux de cultes, les établissements primaires et secondaires avant toute action de déguerpissement.

ci-dessous l’intégralité de la déclaration

Déclaration du FOI relative aux déguerpies de Gesco , Boribana et Banco.

 

La politique de démolition des habitats à risque suscite aujourd’hui un débat frontal, une polémique entre les partisans du pouvoir et ses détracteurs. Les pouvoirs publics nous rappellent la sécurité des zones à risque, l’insalubrité, les risques d’éboulement liés à la saison des pluies et divers cataclysmes.

Quelques jours après cet événement regrettable, beaucoup de familles sont actuellement dans la rue et ne savent ou se loger.

Alors que nous savons le coût du logement dans le grand Abidjan. Même les décrets et les lois pris pour la caution ne sont pas respectés. Le Président de la République dès son assertion au pouvoir à mis en place un projet social pour les ivoiriens à moyenne  revenue. 

Le prix du logement social était compris entre 5 et 10 millions de Franc CFA. Celui du logement économique, compris entre 10 et 15 millions de FCFA. Les critères d’éligibilité étaient rattachés à la nationalité ivoirienne des requérants dont le revenu ne devrait pas dépasser 400 000Fcfa. En outre, ils ne devraient être propriétaires ou copropriétaires d’un logement en Côte d’Ivoire. Aussi, les demandeurs devraient être salariés du secteur public ou privé, ou exercer une profession libérale du secteur formel ou informel à revenus réguliers ou irréguliers. Ils devraient disposer d’un compte bancaire et d’un compte contribuable, et aussi être à jour de leurs impôts.

En effet, ce grand projet qui devrait résoudre le manque de logements et en conséquence baisser le coût des loyers pour les populations, fut un échec cuisant du gouvernement ivoirien. Et une de ses conséquences est la continuité de l’occupation anarchique du domaine de l’Etat par les infortunés de la nation qui n’ont malheureusement d’autre choix que de vivre la misère au vu et au su des pouvoirs publics qui feignent ignorer la genèse ou la cause de ces faits sociaux pour s’attaquer aux conséquences.

Le FOI s’interroge, pourquoi une telle précipitation ? Alors que l’année scolaire bat son plein à quelque mois des examens. Pourquoi le silence de la Ministre de l’Education Nationale et de l’Alphabétisation.

L’histoire de la destruction de l’établissement Albert Camus d’Adjamé Sodeci en pleine année scolaire ne nous a-telle pas servi de leçon. Ce lieu est devenu un fumoir à ciel ouvert et un parc à bétail.

Dans cette période de ferveur spirituel, de générosité qu’est le Ramadan, beaucoup sont ces familles dans cette situation qui ne savant où mettre la tête.

Dieu dans son infini et sa miséricorde n’a jamais  voulu déshumaniser les humains, même ceux qui le réfutent.

” Autorisation est donnée à ceux qui sont injustement attaqués, parce qu’ils sont lésés, parce qu'ils démunissent dans la société, de se ranger auprès Allah ….. Si Allah ne repoussait pas les gens les uns par les autres, les ermitages seraient démolis, ainsi que les églises, les synagogues et les mosquées où le nom d'Allah est beaucoup invoqué. Allah soutient, certes, ceux qui soutiennent (Sa Religion). Allah est assurément Fort et Puissant.” S.22 (le pèlerinage) Verset 39 à 40

D’Attécoubé à Yopougon, combien de lieux de cultes ont été défruites. Combien de communautés disloquées

Le Prophète de l’Islam a dit : « craignez la malédiction de l’opprimé même s’il est mécréant, car il n’ya pas de voile entre sa malédiction et Dieu ».  (Voir nahjoul balagah, page 10)

Au vu de cela, le Front de la Oummat Islamique ne pouvait rester insensible  à cette mauvaise situation.

Le FOI exhorte les gouvernants à trouver une solution

-         Le FOI exige que les lieux de cultes détruits soient vite relocalisés

-         Le Foi exige que les leaders religieux soient pris en charge au niveau holistique

-         Le FOI invite les gouvernants pour des actions futures dans un secteur, à échanger avec les leaders communautaires et religieux

-         Le FOI encourage les décideurs à mettre en place un cadre d’échange avec les leaders communautaires et religieux

-         Le FOI exhorte les décideurs à recenser les lieux de cultes, les établissements primaires et secondaires avant toute action de déguerpissement

-       Pour la réaffectation des élèves dans les établissements d’accueil, le FOI recommande aux décideurs de ne pas imposer des écoles aux élèves. Plutôt, prendre le choix de l’élève ou des parents selon son lieu de refuge.

 

                                                     Fait à Abidjan le 18 mars 2024

                                Pour le Front de la Oummat Islamique (FOI)

                                                                    Le Secrétaire Exécutif

                                                             El Hadj Chérif LANCINE

 

En lecture en ce moment

Des militants du FPI à Vavoua demandent au parti de revenir au pouvoir en 2020

Côte d’Ivoire : L’UNICEF dénonce l’usage de son nom et son logo à des fins d’escroquerie