Paris sportifs en ligne : 1XBet à nouveau disponible en Côte d’Ivoire





paris-sportifs-en-ligne-1xbet-a-nouveau-disponible-en-cote-divoire

La décision prise par le DG de la LONACI et ses collaborateurs est une bonne nouvelle pour les parieurs



Bonne nouvelle pour les adeptes du pari sportif en ligne de Côte d’Ivoire. Près de deux semaines après la suspension de la plateforme 1XBet, la Loterie nationale de Côte d’Ivoire a annoncé, dans un communiqué, lundi 25 mars 2023, avoir lever la sanction prise contre la société LUDUS, exploitante de cette marque. Les deux entités auraient trouvé un terrain d’entente.

« La Loterie Nationale de Côte d’Ivoire (LONACI) informe l'opinion nationale et l'ensemble des parieurs en ligne que la société LUDUS exploitant le pari sportif en Côte d'Ivoire sous la marque 1XBET, s'est engagée à se conformer pleinement à ses obligations contractuelles. Prenant acte de cet engagement, la LONACI a accepté de lever, dès ce jour, la mesure de suspension de la plateforme 1XBET, prise le 12 mars 2024 », peut-on lire dans le communiqué. Qui invite « par conséquent tous les opérateurs admis à exploiter une licence en Côte d'Ivoire au strict respect de leurs engagements contractuels ».

C’est le 13 août 2024 que l’entreprise étatique en charge des jeux du hasard a procédé à la désactivation de la plateforme 1XBet, spécialisée dans les paris sportifs en ligne, en raison « d'un différend entre elle et la société LUDUS, exploitant le pari sportif en Côte d'Ivoire sous la marque 1XBet ». Elle appelait par la même occasion « l'ensemble des parieurs de cet opérateur à se rediriger vers les sites de jeux régulièrement admis en Côte d'Ivoire ».

De nombreux adeptes de paris sportifs via cette plateforme,  étaient inquiets parce que certains avaient encore leurs avoirs bloqués chez cet opérateur. Avec cette levée de suspension, on peut dire que tout est bien qui finit bien.

Modeste KONÉ

En lecture en ce moment

Pros ivoiriens : Les pays du Golf, nouvel eldorado ?

Rencontre CEI-PPA-CI : le parti de Gbagbo « part plus ou moins satisfait »