Festival des musiques urbaines d’Anoumabo : la 16e édition démarre le 14 mai prochain





festival-des-musiques-urbaines-danoumabo-la-16e-edition-demarre-le-14-mai-prochain

A’Salfo donne les grands axes du festival des musiques urbaines d’Anoumabo



La 16e édition du festival des musiques urbaines d’Anoumabo (FEMUA), se tiendra du 14 au 19 mai 2024, a annoncé Traoré Salif dit A’salfo, commissaire général du festival lors de la cérémonie du lancement qui a eu lieu ce mercredi 17 avril 2024, au Sofitel hôtel d’Abidjan.

Cette édition se déroulera à Abidjan et dans la région du Tchologo(Ferkessédougou), autour du thème « la santé mentale des jeunes », et le pays invité est la Guinée-Bissau.

Avant de dévoiler le contenu du festival, le leader du groupe Magic Systèm, Traoré Salif dit A’salfo, a tenu à remercier ses illustres personnalités sans oublier la marraine de cette édition la directrice générale de l’UNESCO, Audrey Azoulay. En ce qui concerne le programme de l’évènement, il est prévu des conférences dédiées à la jeunesse ivoirienne, des ateliers, des stands d’exposition, le Femua kids, le Femua foot et cross et le Femua tradi. Environ 100 artistes sont attendus pour ce gigantesque festival.

Pour sa part, le directeur du cabinet du ministre de la culture Assane Thiam a salué cette belle initiative tout en soulignant l’accompagnement dudit ministère.

« Ce festival des musiques urbaines d’Anoumabo ( Femua) a accueilli près de 1500 artistes et musiciens sur scène, a créé 12 000 Emplois directs et indirects, 10 écoles ont été construites, 12 000 enfants scolarisés, 40 pays ont été  invités, un centre de santé et un centre d’accueil pour orphelins ont été offerts », a déclaré le patron du FEMUA.

D'éminentes personnalités au niveau du gouvernement que du  monde artistique ont marqué de leur présence, cette cérémonie de lancement.

EA

Partarger cet article

Tags

En lecture en ce moment

Promu en championnat régional, l’Espoir Fc de Daloa récompense ses meilleurs joueurs

Un élève, présumé membre d’un gang à Tiébissou, aux arrêts