Au Burkina Faso, la durée de la transition prolongée de 5 ans





au-burkina-faso-la-duree-de-la-transition-prolongee-de-5-ans

Le capitaine Ibrahim Traoré passe du statut de président de transition à président du Faso



La durée de la transition au Burkina Faso a été prolongée de 5 ans à compter du 2 juillet 2024, selon les conclusions des Assises nationales tenues samedi, à Ouagadougou, la capitale burkinabè.

Initialement prévus pour durer deux jours, les travaux des Assises nationales ont pris fin samedi dans la soirée, avec comme principale mesure, la prolongation de la durée de la transition pour 60 mois à compter du 2 juillet 2024, a déclaré le président du comité d’organisation, le colonel Moussa Diallo à la clôture des Assises.

En outre, selon la synthèse du document livrée par Diallo, désormais le président de la Transition [le capitaine Ibrahim Traoré] a le titre de ‘’Président du Faso et de Chef suprême des Armées.’’

Aussi, le président Traoré ainsi que le Premier ministre, et le président de l’Assemblée législative de transition (Parlement) pourront se présenter aux élections présidentielle, législatives et municipales qui seront organisées pour mettre fin à la transition.

Les « Forces vives de la nation », regroupant des représentants de formations politiques, de la société civile, des autorités coutumières et religieuses, des forces de défense et de sécurité (FDS) et des volontaires pour la défense de la patrie (VDP), ont pris part à ces Assises.

Ils ont également fait des recommandations telles que l’augmentation du nombre de sièges au Parlement de transition, du nombre des membres du gouvernement et l’accélération des actions de développement en faveur des populations ainsi que l'accès des citoyens aux services sociaux de base.

‘’A travers la tenue de ces assises, vous venez de démontrer que les Burkinabè ont toujours su faire preuve de discernement et de lucidité lorsqu'il s'agit de sauver l'intérêt supérieur de la Nation’’, a pour sa part déclaré le ministre de l'Administration territoriale, de la Décentralisation et de la Sécurité, Émile Zerbo, à la cérémonie de clôture.

La Charte de la transition révisée, issue des Assises nationales, a été signée par le Président du Faso, le capitaine Ibrahim Traoré, sous les acclamations des participants.

A lire sur aa.com

En lecture en ce moment

Blé Goudé refuse deux pays africains qui souhaitent l'accueillir et opte pour la Côte d'Ivoire

Inondations à Abidjan: Plusieurs quartiers d'Abidjan sous les eaux, le point des dégâts