Deux élèves de Toumodi inventent une chaussure pour non-voyants





deux-eleves-de-toumodi-inventent-une-chaussure-pour-non-voyants


Les frères Othniel N’dri et Chrys N’dri, élèves en classe de terminale et de première, ont inventé une chaussure pour faciliter la vie des non-voyants, dont ils ont expliqué le fonctionnement et les avantages, lors d’un entretien avec l’AIP.

Cette invention dénommée par ses créateurs “Blind shoes” ou encore “Chaussure pour aveugle”, est composée d’une carte électronique programmable qui commande tout le circuit. Elle comprend également un buzzer et un module à ultra son, qui permet à la chaussure d’émettre un son lorsqu’elle détecte des objets pouvant représenter un danger pour le porteur sur une distance d’un à sept mètres.

Selon Othniel N’dri, l’aîné qui est élève à l’Institut secondaire Prestige de Toumodi, cette invention à l’avantage de rendre le non-voyant plus autonome et d’éviter les accidents.

« Cette invention peut les avertir d’un danger imminent telle qu’une voiture qui approche contre la traditionnelle canne. De plus, grâce à la “Blind shoes”, il pourra se déplacer sans être forcément accompagné, donc elle lui apporte une plus grande autonomie », a-t-il soutenu mardi 28 mai 2024.

Othniel a travaillé en étroite collaboration avec son frère cadet, Chrys N’dri Békanti, 16 ans, élève au lycée moderne Camille Alliali de Toumodi.

« Moi, j’ai fait la programmation et mon petit frère s’est chargé de créer le circuit. Cela revient à dire que j’ai créé le cerveau et lui le corps », a-t-il relevé.

Cette idée leur est venue du fait qu’ils habitent à proximité du centre des non-voyants de Toumodi, où fréquentent plusieurs élèves qui peinent à se déplacer pour se rendre à l’école. Ils précisent que cette invention, dont la mise en œuvre a duré trois mois, peut être également intégrée à une paire de lunettes, à une casquette ou une ceinture, selon la volonté du non-voyant.

La “Blind shoes” a été présentée au grand public le 25 avril 2024 à l’Institut secondaire Prestige de Toumodi, lors des journées carrières du Centre d’information et d’orientation (CIO) de Yamoussoukro, qui en a fait la promotion en présence du conseiller technique du ministre de la Communication, Imbassou Ouattara et du directeur régional de l’Education nationale et de l’Alphabétisation, Vazoumana Cissé.

(AIP)

Partarger cet article

En lecture en ce moment

De graves révélations sur la rébellion de Soro Guillaume dévoilées

Conseil économique, social, environnemental et culturel : Dr Eugène Aka Aouélé, nouveau président