En visite au Cap Vert, Adama Bictogo partage les progrès accomplis par la Côte d’Ivoire et plaide pour le renforcement de la coopération entre les deux pays





en-visite-au-cap-vert-adama-bictogo-partage-les-progres-accomplis-par-la-cote-divoire-et-plaide-pour-le-renforcement-de-la-cooperation-entre-les-deux-pays

Adama Bictogo, président de l'Assemblée nationale de Côte d'Ivoire, devant les députés du Cap Vert



Le président de l’Assemblée nationale de Côte d’Ivoire, Adama Bictogo, a entamé ce jeudi 13 juin 2024, une visite d’amitié et de travail au Cap-Vert. Il a prononcé un discours devant le parlement réuni en session solennelle au cours duquel il a partagé les progrès accomplis par la Côte d’Ivoire et plaidé pour le renforcement de la coopération entre les deux pays.

Dans son discours face aux députés réunis en session solennelle, le président Adama Bictogo a mis l’accent sur la volonté des deux parlements de travailler ensemble pour faire face aux nombreux défis auxquels sont confrontés les peuples ivoirien et capverdien, notamment le changement climatique, la crise sécuritaire, le renforcement de la démocratie et des institutions, et la coopération entre les deux pays.

Concernant les effets néfastes du dérèglement climatique, le président de l’Assemblée nationale, Bictogo Adama, a exhorté à des actions communes et concertées. Il a souligné la nécessité pour les institutions de légiférer en faveur de politiques environnementales ambitieuses et d’encourager les initiatives locales de transition et de résilience climatique. Il a également mis en évidence le fait que l’Afrique, bien que produisant moins de gaz à effet de serre, subit les conséquences les plus graves du dérèglement climatique. Par conséquent, il a plaidé pour que l'Afrique soit au centre du financement climatique. En outre, il a souligné l’importance de la diversification des sources d’énergie et de la promotion des énergies renouvelables pour garantir une sécurité énergétique durable.

Face aux « crises qui menacent non seulement la sécurité de nos populations », Adama Bictogo a recommandé que les pays travaillent ensemble « pour renforcer nos institutions démocratiques, promouvoir la bonne gouvernance et assurer la sécurité de nos frontières ». « Par l’appartenance de nos deux pays au même espace sous-régional dont l’organisation régionale est la CEDEAO, nous devons œuvrer dans une synergie d’actions à travers nos assemblées pour le retour à un ordre constitutionnel dans les États dont cet ordre constitutionnel a été remis en cause, et ce, dans le respect de leurs dirigeants et de leurs peuples », a-t-il confié. Puis de proposer : « Je voudrais donc proposer du haut de cette tribune que le parlement de la CEDEAO soit porté par une délégation de haut niveau de présidents de parlements, en accord avec les chefs d’États, à l’effet d’aller rencontrer les présidents de transition des pays concernés.

Il incombe aux députés de l’espace CEDEAO de porter la responsabilité et le devoir de traduire la vision des chefs d’État en une CEDEAO des peuples.

Le président de l’Assemblée nationale, Bictogo Adama, a également plaidé pour le renforcement de la coopération entre les deux pays, compte tenu des performances réalisées par la Côte d’Ivoire sous la houlette du président Alassane Ouattara.

« Je souhaite partager avec vous les progrès accomplis par notre pays au cours des cinq dernières années, sous la direction éclairée de Son Excellence Monsieur Alassane Ouattara, président de la République de Côte d’Ivoire. La Côte d’Ivoire a connu une croissance économique soutenue, avec un taux de croissance annuel moyen d’environ 7 %. Le pays a également réussi à maintenir une inflation relativement faible. La Côte d’Ivoire a également réalisé des progrès considérables en matière de développement des infrastructures, notamment dans les secteurs des transports, de l’énergie et des télécommunications. Ces investissements ont contribué à stimuler la croissance économique et à améliorer la compétitivité du pays sur le plan international. »

Dans le cadre de sa visite officielle au Cap-Vert, le président de l’Assemblée nationale de Côte d’Ivoire a plaidé pour la construction d’un socle relationnel solide entre les deux pays dans divers domaines, notamment les technologies, les services publics, le tourisme et les transports.

Une réunion officielle entre les délégations parlementaires des deux pays a eu lieu, aboutissant à la signature d’un mémorandum d’entente entre l’Assemblée nationale du Cap-Vert et l’Assemblée nationale de Côte d’Ivoire par leurs présidents respectifs.

Le président Adama Bictogo a également été reçu en audience par Son Excellence Monsieur, Dr José Maria Pereira Neves, président de la République du Cap-Vert, au palais de la présidence. Les deux hommes ont eu des échanges intenses et cordiaux.

Lambert KOUAME avec Sercom Assemblée nationale

En lecture en ce moment

CEPE 2021 : un taux de réussite de 52,51 %

La Guinée sera-t-elle sanctionnée lors du sommet de la Cédéao?