Grève dans l’enseignement supérieur : Voici le point de la première journée





enseignement supérieur,Grève,enseignants-chercheurs,CNEC


Après le premier jour de la grève lancée par la Coordination nationale des enseignants-chercheurs de Côte d' Ivoire (CNEC), le syndicat a fait un bilan de la journée de lundi 20 mai. 
Selon lui, le mouvement a été suivi à 90 % à l’université Félix Houphouët-Boigny de Cocody, à 95 % à l’université Jean Lorougnon Guédé de Daloa, à 75 % à l’université Alassane Ouattara de Bouaké. L’Institut national polytechnique Félix Houphouët-Boigny de Yamoussoukro a suivi le mouvement à 70 %, l’université Péléforo Gon Coulibaly à 50 %, l’ESATIC à 100 % et l’université Nangui Abrogoua à 40 %.
Le bureau exécutif national de la CNEC a remercié l’ensemble des enseignants et chercheurs pour leur mobilisation et leur engagement. Il a réitéré "le maintien du mot d’ordre de grève jusqu’à la convocation d’une assemblée générale, seule organe compétent pour décider de sa suspension".
C’est le 8 mai dernier qu’au cours d’une assemblée générale, la CNEC a lancé un mot d’ordre de grève. Il a été rejoint par le Collectif des enseignants-chercheurs de Côte d’Ivoire (CODEC) et le Syndicat libre des enseignants-chercheurs de Côte d’Ivoire (SYLEC).

Modeste KONÉ

En lecture en ce moment

Amical : Éléphants, Kamara Ibrahim appelle d’autres joueurs en renfort

Grand-Bassam/ Relance du Tourisme : Jean-Louis Moulot rencontre les opérateurs du secteur