Grêve de la CNEC : D'importantes décisions seront prises lundi





CNEC,Johnson Kouassi Zamina,Grève


La Coordination nationale des enseignants-chercheurs et chercheurs de Côte d’Ivoire  (CNEC) appelle ses syndiqués des universités, grandes écoles, instituts et centres de recherche à une assemblée générale spéciale d’information, le lundi 3 mai, à l’amphi B - don du district d’Abidjan, de l’université Félix Houphouët-Boigny. 

" Le bureau exécutif national (BEN) de la CNEC appelle à une assemblée générale spéciale d'information pour analyser la situation et adopter une conduite commune", lance le professeur Johnson Kouassi Zamina, porte-parole de la CNEC.
Dans son message, le syndicaliste a rappelé qu’au même titre que d’autres organisations syndicales dans divers couches sociales et professionnelles,  la CNEC a déposé, dès le 21 janvier 2019, sur la table du ministre de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche scientifique et à la Primature, " un projet de décret pour la revalorisation du salaire, de la prime de recherche et du taux horaire dans l’enseignement supérieur et la recherche scientifique". Le faisant, l’objectif n’était point, selon lui, de voir des collègues subir et des menaces et intimidations de tous ordres. Pour lui, en agissant ainsi, le gouvernement ivoirien ne respecte pas les "textes que le peuple de Côte d’Ivoire s’est librement donnés", encore moins les conventions internationales qu’il a de bonne foi ratifiées, sans pourtant s’y conformer.
C’est donc, pour toutes ces raisons que la CNEC convoque une assemblée générale spéciale ce lundi.

Modeste KONÉ

Partarger cet article

En lecture en ce moment

L'Adayé Kessiè, le festival de promotion de la culture brong, lancé ce vendredi

Trésor et Comptabilité publique : Plus de 657 milliards FCFA mobilisés au premier semestre