Des perturbations dans le secteur des taxis de Daloa





grève taxi de Daloa


Des chauffeurs de taxis de Daloa ont observé un arrêt de travail, ce jeudi matin, selon un responsable syndical, Koné Souleymane, expliquant que ce débrayage est relatif à un mécontentement vis-à-vis des services des impôts à cause des contrôles des vignettes.

De chaudes disputes entre chauffeurs de taxi et fonctionnaires des impôts de Daloa ont eu lieu, ce jeudi matin. Pendant que les responsables avaient envahi les locaux des impôts, leur camarades ont arrêté le trafic des taxis en ville. En début d’après-midi, un accord a été trouvé entre les impôts et les transporteurs.

Selon des agents des impôts, la vignette confiée à la Société ivoirienne de contrôles techniques automobiles et industriels (Sicta) n’est pas régulièrement payée par les transporteurs. C’est ainsi que les impôts ont repris le contrôle des vignettes, ce qui a courroucé les transporteurs. Le correspondant de l’AIP s’est rendu à la direction des impôts, pour avoir la version officielle des impôts et le directeur régional a refusé de le recevoir.

Dans l’après-midi, les transporteurs ont affirmé avoir eu un accord avec les impôts. Cet accord, selon eux, consiste à permettre aux transporteurs de payer la vignette aux impôts. Les véhicules qui avaient des arriérés ont été autorisés à payer seulement la vignette de l’année en cours. Le trafic a repris jeudi dans l’après-midi, constate-t-on.

(AIP)

ss/ask

Partarger cet article

En lecture en ce moment

La nouvelle présidente de la Jeune chambre internationale universitaire Abidjan investie

Côte d’Ivoire: un député RDR quitte le parti et rejoint le camp Soro