Education nationale : Mme Dominique Ouattara remet des extraits de naissance à plus de 600 000 élèves





Education nationale,Mme Dominique Ouattara


 

Dans un communiqué rendu public et don pressecotedivoire a reçu copie, plus de 600.000 élèves de l’école  primaire ont reçu officiellement des extraits d’acte de naissance, dans le cadre d’une opération spéciale initiée par la Première Dame ivoirienne, Dominique Ouattara.

Cette opération spéciale s’est déroulée dans 14.000 écoles publiques sur toute l’étendue du territoire national, avec l’appui financier de l’UNICEF France, UNICEF Suisse ainsi que du Fonds des Nations Unies pour la consolidation de la Paix.

"Selon le ministère de l’Education nationale, plus de 1,6 million d’élèves, soit près de 40% de l’effectif total des élèves du primaire, n’étaient pas enregistrés à l’état civil en 2017. Cet état de fait a pour conséquence d’exposer nos enfants à la déscolarisation, ce qui compromet gravement leur avenir. Il est donc urgent de trouver des solutions immédiates et efficaces afin de remédier à cette situation. Et c’est chose faite aujourd’hui grâce à cette initiative prise par le gouvernement de notre pays qui a initié cette opération, pour donner une identité légale à plus de 600,000 enfants", a déclaré la Mme Dominique Ouattara, lors de la cérémonie de remise.

Pour Aboubacar Kampo, représentant de l’UNICEF en Côte d’Ivoire, c’est un pas dans la bonne direction, car un enfant qui n’a pas d’extrait de naissance n’a pas de nationalité, il ne pourra pas aller au collège et il est plus à risque d’être victime de violence et d’exploitation

Il est bon de noter qu’en Côte d’Ivoire, ce sont près de deux millions d’enfants qui n’ont pas d’extrait de naissance. Selon le rapport MICS 2016 sur la situation des femmes et des enfants en Côte d’Ivoire, 28% des enfants de moins de 5 ans ne sont pas enregistrés à l’état civil.

Solange ARALAMON

 

 

En lecture en ce moment

Projet « Carte des commerçants »: L’Opération lancée, ce jeudi

Tiemoué Bakayoko négocie un retour chez les Eléphants de Côte d’Ivoire