Meeting de l’opposition : Bamba Moriféré sans pitié pour Alassane Ouattara et son régime





Meeting opposition,Bamba Moriféré


Des partis politiques de l’opposition ont animé, ce samedi à Anono (Cocody), un meeting d’ "échauffement" pour dénoncer la gestion du pouvoir par le chef de l’Etat, Alassane Ouattara.

Pour ce premier grand rassemblement qui a réuni près de 5.000 personnes, les 23 partis de l’opposition n’ont pas été tendres avec le chef de l’Etat Alassane Ouattara.

"Depuis qu’il est là, il y a eu un recul de tous les acquis démocratiques acquis de haute lutte par notre peuple. Moi qui ai participé à ces luttes sous le président Houphouët-Boigny et a participé aux premiers pas du multipartisme, par la mobilisation populaire, avec mes camarades, nous ne pouvons pas accepter de notre vivant qu’un aventurier mette notre pays dans cet état", a déclaré, Le Professeur Bamba Moriféré, sous des bissé-bissé, du public venu en grand nombre.

Il a dénoncé plusieurs faits dans la gestion du pouvoir par Alassane Ouattara, notamment la "transformation du pays dans une dictature, la caporalisation des institutions et le fait que la Commission électorale indépendante soit vidée de son contenu et de toute indépendance", et de s’interroger, est ce que nous pouvons accepter cela ?

Revenant sur l’inculpation de l’ancien maire du Plateau, Akossi Benjo, le président du Rassemblement du peuple de Côte d’Ivoire, a qualifié de jugement inqualifiable et de parodie de justice.

Tant sur le plan politique, économique que social, Bamba Moriféré n’est pas allé du dos de la cuillère pour s’en prendre à Alassane Ouattara et à sa gestion du pays. 

"Sur le plan politique, nous assistons à un passage en force. Il vient de mettre en place une commission électorale indépendante pour opérer un passage en force et nous disons à M. Alassane Ouattara au lieu de faire une telle parodie, il ne lui restait plus qu’à prendre un décret pour prolonger son mandat", a déduit l’ancien ministre de la Santé.

Expliquant l’objet de la tenue de ce meeting d’ "échauffement", Bamaba Moriféré, a soutenu qu’il vise à attirer l’attention des Ivoiriens sur la situation grave que traverse la Côte d’Ivoire, appelant en outre à la mobilisation de toutes les forces vives pour les prochains meetings pour dire non à ce régime mais empêcher M. Alassane Ouattara d’instaurer la dictature en Côte d’Ivoire.

 

Lambert KOUAME

Partarger cet article

En lecture en ce moment

Athlétisme / Ta Lou Marie Josée et Murielle Ahouré marraines des championnats d’Afrique des U18 et U 20

Côte d’Ivoire/RHDP : un parti politique annonce son adhésion et demande à Bédié et Soro de les rejoindre pour "éviter une pendaison politique"