Cinéma : Grand-Bassam lance le projet "BabiWood"





Cinéma,Grand-Bassam,BabiWood


Redonner à  Grand-Bassam sa place de première capitale des arts et de la culture et singulièrement du cinéma ivoirien,  c’est ce pari que le Maire Jean-Louis Moulot  veut relever à travers l’organisation de là à premier édition des rencontres cinématographiques du Phare (Reciph), en collaboration avec la structure "Jardins d’Afrique Groupe", dirigé par le cinéaste ivoirien Guy Kalou. 
Au cours de la cérémonie de signature de convention entre les deux entités,  le samedi 6 juillet 2019, au musée du Costume de la ville balnéaire,  le Maire  Moulot a présenté  clairement sa vision qui, au-delà des diffusion de films permettra de mettre en avant le phare de Grand-Bassam qui fait partie du patrimoine mondial de l’Unesco mais que les populations connaissent peu.
Guy Kalou s’est réjouit de la formalisation de ce projet qui sera le point de départ de la révolution de l’industrie cinématographique dénommée "BabiWood".
Le top départ de ce festival cinématographique populaire, placé sous le thème  "Le cinéma au service de la paix, la cohésion sociale et l’épanouissement psychosocial de la jeunesse ivoirienne est prévu du 29 août au 1er septembre 2019. 
Les Reciph se veulent, selon les organisateurs, une plateforme de rencontres et d’échanges entre professionnels, promoteurs, amateurs et amoureux du 7e art local. Raison pour laquelle,  outre mesure projections populaires de courts, moyens, longs métrages et documentaires ivoiriens, les participants pourront trouver un bon marché de placement de produits et de mécénat.
Solange ARALAMON 

 

Partarger cet article

En lecture en ce moment

La réaction du MVCI après l’arrestation manquée de Guillaume Soro

Un gouvernement de mission sur le terrain !