Promotion du tourisme ivoirien : Un projet de formation des acteurs du secteur lancé





Tourisme,formation,agents,ministère du tourisme,Fédération nationale de l’industrie hôtelière de Côte d’Ivoire (FNIH-CI),FDFP


     La cérémonie de lancement du Projet d’appui au renforcement de la compétitivité des opérateurs du secteur hôtelier et du tourisme, s'est tenue ce mardi 27 Novembre,  à la Chambre de Commerce et d’Industrie d’Abidjan-Plateau.

Initié par la Fédération nationale de l’industrie hôtelière de Côte d’Ivoire (FNIH-CI), ce projet a pour but de renforcer la capacité de 100 salariés provenant de 20 établissements d’hébergement et de restauration,  en vue de l’amélioration de la compétitivité du secteur du tourisme par le renforcement des capacités des acteurs.

Selon Lolo Diby, président de la FNIH-C, ce projet sera décliné en deux phases dont une première phase pilote qui coûtera, 92 millions de Fcfa et une autre phase qui elle va s'étendre sur toute l’étendue du territoire ivoirien.

"La formation permettra outre la qualification des différents acteurs du secteur du tourisme et des loisirs, de contribuer à améliorer la qualité des prestations dans les hôtels et restaurants, d’outiller les dirigeants à une meilleure gestion de leur établissement tenant compte de l’environnement économique, et les techniciens métiers à l’amélioration des services à la clientèle, et à une maîtrise des éléments clés de la gestion comptable et de commerce", a-t-il confié. 

La formation qui sera entièrement financée par le Fonds de développement de la formation professionnelle (FDFP) et qui concerne les techniciens du secteur, les comptables, les commerciaux et les personnels d’accueil sera étalée sur trois semaines et  devrait prendre fin le 20 décembre 2018, selon Maurice Koué, directeur général de CCDE, structure spécialisée dans la formation, associée au projet. Quant au suivi post-formation il se déroulera au cours du premier trimestre 2019.

Le directeur de Cabinet du ministère ivoirien du Tourisme et des loisirs, Germain Aphing Kouassi qui a procédé au lancement, du projet a expliqué qu’il faut absolument sortir le secteur du tourisme de l’informel. Et pour lui, cela passe par ce genre de formations. "Il faut assainir ce secteur en proie aux activités informelles, et cela suppose que les acteurs doivent acquérir la connaissance et le savoir, car on ne vient pas dans le tourisme parce qu’on a échoué ailleurs", a-t-il fait savoir avant de rappeler qu’en 2017, il a été mis en place, la stratégie sublime Côte d’Ivoire pour l’horizon 2020-2025. Par conséquent, les opérateurs devraient se professionnaliser pour créer la richesse. 


Solange ARALAMON
      

En lecture en ce moment

Le stade olympique d'Ebimpé intègre le top 10 des grands stades en Afrique

Football (ligue1) : Resultats et classement à l'issue de la 26e et dernière journée