Après l’adoption de la loi sur la CEI, le président du Sénat appelle à la retenue et à la responsabilité





Ahoussou Jeannot,Sénat,CEI


Le président du Sénat de Côte d’Ivoire, Jeannot Ahoussou-Kouadio, a invité vendredi à Yamoussoukro, les acteurs politiques ivoiriens à la retenue et à la responsabilité, estimant que le nouveau texte sur la recomposition de la Commission électorale indépendante (CEI), adopté en plénière par le Sénat, devrait participer à l’organisation d’élections apaisées et transparentes dans un climat de confiance et de responsabilité.

“L’élection présidentielle à venir ne doit, en aucun cas, constituer une source d’anxiétés et d’inquiétudes pour nos concitoyens” , a fait le président du Sénat dans son discours de clôture.

Il a rappelé à l’ensemble de la classe politique ivoirienne que les citoyens n’entendent d’eux que des offres politiques qui répondent à leurs aspirations profondes. “En réalité, au-delà des individus, c’est d’abord et avant tout un programme politique un projet de société, une vision de la Côte d’Ivoire que les ivoiriens vont choisir”, a insisté le président du Sénat.

Jeannot Ahoussou-Kouadio a fait remarquer que les Ivoiriens sont fatigués des crises politiques à répétition et ont besoin de sortir définitivement du cycle infernal du traumatisme des crises postélectorales. “C’est en cela que les élections présidentielles à venir doivent être pour nous, acteurs politiques de ce pays de tous bords confondus, une opportunité de nous concilier avec le peuple », a-t-il conseillé.

Le premier responsable du Sénat a également rappelé à chaque citoyen ivoirien sa responsabilité dans la préservation de la paix et la cohésion sociale. Aux journalistes de désarmer les plumes, aux acteurs de la société civile de s’en tenir à leur mission citoyenne, aux femmes d’apporter leur fibre maternelle à la préservation et à la résolution des conflits et aux jeunes de penser d’abord et avant tout à leur avenir.

M. Ahoussou-Kouadio a encouragé le président de la République, Alassane Ouattara, dans sa ferme volonté de prendre toutes les dispositions utiles afin que les élections à venir se déroulent dans un climat de sérénité pour tous les Ivoiriens et pour toutes les populations vivant en Côte d’Ivoire.
 

(AIP)

Partarger cet article

En lecture en ce moment

Côte d’Ivoire : Journée mondiale de la radio : l’URPCI prône le dialogue, la paix et la tolérance

L’aide publique de l’Etat à la presse s’élève de façon cumulée à neuf milliards FCFA