Obsèques de DJ Arafat : Les ministres Kandia Camara, Ramata Ly, Maurice Bandaman et Phillippe Legré aux côtés de la famille Houon et alliées





Arafat DJ,Kandia Camara,Maurice Bandaman,Ly Ramata


Une importante délégation gouvernementale était le mardi 27 août dernier au domicile de DJ Arafat, décédé le 12 août à la suite d’un accident de moto à Abidjan.

Conduite par Mme Kandia Camara, ministre de l’Education nationale, de l’Enseignement technique et de la Formation professionnelle, la forte délégation de personnalités de haut niveau était composée de la ministre de la Famille, de la Femme et de l’Enfant, Ramata Ly-Bakayoko, du ministre de la Culture et de la Francophonie, Maurice Kouakou Bandaman, de l’ancien ministre Philippe Légré, des sénateurs et des députés.

" Au nom du président de la République qui a regagné notre pays aujourd’hui, au nom du gouvernement et en notre nom personnel, nous sommes venus présenter nos condoléances, soulager et dire ‘’Yako’’ à la famille d’Ange Didier Houon dit DJ Arafat", a expliqué le ministre Kouakou Bandaman, porte-parole de la représentation étatique.

Responsable de la famille, de la femme et de l’enfant en Côte d’Ivoire, Mme Ramata Ly-Bakayoko a apporté son soutien à la famille endeuillée en offrant 1.500.000FCFA aux enfants du défunt. Emboitant le pas à sa collègue, la ministre Kandia Camara a fait don de 1.000.000 de FCFA à la grand-mère d’Arafat, 1.000.000 de FCFA à sa mère (Tina Glamour) et 2.000.000 au comité d’organisation des obsèques du Chef de la "Yôrôgang".

"DJ Arafat était une icône ivoirienne et africaine. Il avait le soutien d’une forte majorité de la jeunesse. Nous sommes venus présenter nos condoléances à toute cette grande famille (famille artistique, nucléaire et amis) pour dire qu’elle n’est pas seule. C’est une grande perte pour le monde de la culture mais surtout une grande perte pour la Côte d’Ivoire. DJ Arafat était un grand ambassadeur qui représentait la Côte d’Ivoire partout dans le monde. Il faisait notre fierté et aujourd’hui, nous avons le cœur en peine. Nous sommes venus apporter notre compassion à la famille éplorée et dire que nous sommes avec elle, nous sommes à leurs côtés", a déclaré la ministre Kandia Camara.

Solange ARALAMON

 

En lecture en ce moment

Une jeune femme séquestrée et prostituée de force pendant plusieurs jours

Côte d’Ivoire / Un incendie ravage un bureau et une salle de classe au groupe scolaire Bouna 2