Grand-Bassam: Les N’zima Kotoko demandent pardon à leur roi





Grand-Bassam,N'zima Kotoko


En attendant l'édition 2019, prévue du 20 octobre au 3 novembre, à Grand-Bassam, les sept familles N'zima Kotoko ont procédé au rituel sacrificiel de l'immolation d'un bélier pour demander pardon au Roi.

Un sacrifice qui fait suite à la profanation du site de l'Abissa, consécutive aux incidents relatifs aux élections municipales de l'an dernier.

Pour rappel, Suite aux élections municipales,  le roi  Amon Tanoé a essuyé des “propos irrévérencieux” de partisans du maire sortant, déclaré perdant au terme du scrutin.

Solange ARALAMON

Partarger cet article

En lecture en ce moment

Tentative d’extraction de Lobognon, Soul To Soul et Babou Traoré : Voici ce qui s’est réellement passé à la MACA

2 sur 2 pour la nouvelle génération