L’université de San Pedro sera “d’une qualité qui n’existe pas encore en Côte d’Ivoire” (Premier Ministre)





L’université de San Pedro sera “d’une qualité qui n’existe pas encore en Côte d’Ivoire” (Premier Ministre),L’université de San Pedro sera “d’une qualité qui n’existe pas encore en Côte d’Ivoire”,Université de San Pedro


Le Chef du gouvernement, Amadou Gon Coulibaly, a lancé, vendredi, dans le village de Goreké, à 5 km du centre-ville, les travaux de construction de l’université de San Pedro, qu’il a présentée comme une université moderne qui “sera qualité qui n’existe pas encore en Côte d’Ivoire”.

Cet institut sera « une université d’une qualité qui n’existe pas encore en Côte d’Ivoire et même dans la sous-région Ouest-africaine », a promis M. Gon Coulibaly.

Il s’agit d’une « université technologique, dédiée au développement des sciences et techniques de la construction navale, du génie civil, des ressources halieutiques et de la pêche, ainsi que du tourisme », a décrit pour sa part le ministre de l’Enseignement supérieur et de la recherche scientifique, Mabri Toikeussse.

Le projet de l’université de San Pedro, conçu dans un partenariat public-privé, s’inscrit dans le cadre du Programme de la décentralisation des universités (PDU). Sa réalisation est confiée au groupe Envol Partenariats Côte d’Ivoire, présidé par Madani Maki Tall.

« Université de haut standing », selon Madani Tall, elle coûtera 95 milliards de francs CFA. Envol CI assure en partenariat avec l’Etat ivoirien la conception, le financement, la construction, et la maintenance de cette université.

Maquette de la future université de San Pedro

L’édifice sera construit sur 302 hectares de terrain et se présentera comme une mini-ville avec de nombreuses voies à l’intérieur. Elle comportera dans, la première phase, une plateforme centrale regroupant le hall d’accueil, la scolarité centrale, le centre de conférences, la première tranche des commerces et des espaces de vie et de détente des étudiants.

L’ensemble de l’édifice sera doté de nombreuses infrastructures éducatives, sportives et socio-culturelles entre autres, dont une grande bibliothèque, des amphithéâtres, des salles de travaux dirigés et travaux pratiques, une Présidence et une administration centrale ayant en leur sein les locaux du poste de contrôle sécurité.

Il est également prévu un centre médical, un restaurant, une résidence pour les enseignants, chercheurs et personnels de l’université et des résidences universitaires pour les 3000 étudiants de la première phase. L’ouverture est prévue pour la rentrée universitaire 2020-2021, au mois d’octobre 2020.

(AIP)

En lecture en ce moment

Assinie-Mafia : le maire Ebagnitchie réaffirme son engagement à satisfaire les attentes des populations

Côte d’Ivoire / Grève des enseignants : L’ISEPPCI et la COSEFCI de retour à la table de négociations