Korhogo/ Des bandits a mains armées appréhendés : 1 malfrat abattu et 2 interpellés





Korhogo, bandits,



Ce mercredi 11 septembre 2019, aux environs de 02 heures du matin, suite à un appel anonyme faisant état d'un cas de vol de nuit en réunion à mains armées avec effraction de magasins dont une agence de transfert d'argent située au Nouveau quartier de Korhogo, deux équipages de la Brigade Anti Criminalité (BAC) de la Préfecture de Police de Korogho et du commissariat de Police se sont rendus sur les lieux. 
Ils ont trouvé sur place le vigile de ladite agence, le sieur C.S, 33 ans, ivoirien, qui avait entre-temps neutralisé le nommé T.S, né en 1993 à Korhogo, Burkinabé, se disant bouvier.
Dans leur progression, à la recherche des autres quidams, ils ont interpellé le nommé S.Z, né en 1993 à Korhogo, ivoirien, se disant acheteur de produits agricoles. Palpé, il a été trouvé porteur d’un fusil de fabrication artisanale calibre 12 canon scié. 
Interrogé sur ses acolytes, il a dénoncé un autre quidam qui habite le quartier Cocody.
Un équipage de la BAC s'y est rendu. Y étant, à proximité du lieu d’habitation de ce dernier, celui-ci est sorti en trombe de sa maison, a ouvert à maintes reprises le feu en direction des agents de Police. Suite à la riposte, il a été mortellement atteint.
La perquisition effectuée à son domicile a permis de saisir un billet de sortie de la Maison d'arrêt et de Correction de Korhogo au nom de C.D connu de nos fichiers sous le pseudonyme Djakiss . Il avait été condamné pour VOL AGGRAVÉ le 04 janvier 2017 à 30 mois d'emprisonnement ferme. Il a été libéré le 04 juillet 2019.
Ses acolytes ont été écroués pour la suite de l'enquête. 02 armes et 03 munitions ont été saisies.
Solange ARALAMON 

 

Partarger cet article

En lecture en ce moment

Décès d’Arafat DJ : Ce que les artistes zouglou ont fait chez lui

21e soirée des Ebony : Yamoussoukro accueillera pour la 3e fois la nuit de la communication