A peine arrivé, Bédié passe à l'offensive: " Nous sommes déterminés à reconquérir le pouvoir, n'en déplaise..."





Henri Konan Bédié,Retour de séjour européen,Déclaration


Le président du Parti démocratique de Côte d'Ivoire  (PDCI, opposition) Henri Konan Bédié, a regagné Abidjan, ce mardi, après un long séjour en Europe.     

A peine descendu de l'avion, l'ancien président a réaffirmé son intention de reconquérir le pouvoir en 2020, "n'en déplaise à ceux qui font croire, à tort, le contraire à l’opinion nationale et internationale".
Ci dessous l'intégralité de sa déclaration 
 

Chers compagnons

C’est avec beaucoup de bonheur et de joie que je vous retrouve ce soir, après un long séjour, de deux(2) mois et demi, passé à Paris.
Je ne puis, donc, m’empêcher de vous remercier pour cette mobilisation et cet accueil, à la fois, fraternel et militant que vous venez de m’offrir dans la pure tradition du PDCI-RDA.

Avant de vous donner les nouvelles de mon séjour en France, je voudrais vous féliciter d’avoir su entretenir la flamme militante au sein de notre grand parti, le PDCI-RDA.

Pour ce qui est de mon séjour en France, je puis vous dire qu’il a été fructueux dans l’ensemble.
A cet effet, je voudrais m’acquitter d’un devoir de remerciements à l’endroit :
-des milieux politiques français qui n’ont pas hésité à me recevoir pour échanger sur divers sujets concernant, à la fois, la marche de notre pays et la coopération entre nos états,
-des médias français et africains qui m’ont offert l’opportunité de m’exprimer sur les sujets touchant à la vie de notre nation, très souvent méconnus de l’opinion internationale
-de nos frères de la diaspora résidant en Europe, tous déterminés à œuvrer pour une réconciliation vraie, par le dialogue, dans l’optique que nous parvenions à une paix définitive et durable en Côte d’Ivoire.
Par ailleurs, j’ai rendu le 29 juillet 2019, une visite de courtoisie et de compassion au Président Laurent GBAGBO à Bruxelles. Cette rencontre fraternelle, au-delà de la charge émotionnelle, a été décisive pour le rapprochement entre le PDCI-RDA et le FPI; en témoigne le meeting tenu conjointement le 14 septembre dernier par nos deux formations politiques.

Dans la même veine, j’ai dépêché, le 21 août 2019 à la Haye, une mission de haut niveau, conduite par le Secrétaire Exécutif, Maurice Kakou GUIKAHUE, pour exprimer ma compassion et celle du PDCI-RDA au Ministre Blé GOUDE, Président du COJEP, membre de notre plateforme.

Revenant à la vie de notre parti, je voudrais vous exprimer la satisfaction que j’ai ressentie pour la parfaite conduite des activités menées:
-d’une part par nos groupes parlementaires à l’assemblée nationale et au sénat,
-d’autre part par toutes les structures et organes opérationnels du PDCI-RDA, sous la supervision du Secrétaire Exécutif en Chef.
En effet, par votre engagement militant, fait de cohésion, de loyauté et de fidélité au parti, vous avez réussi à:

  1. organiser, du 20 juillet au 31 août, les missions de

sensibilisation et de mobilisation de notre personnel politique dans les six zones politiques.
J’adresse, solennellement, mes vives et chaleureuses félicitations au Secrétaire Exécutif en chef et à l’ensemble du personnel politique de notre parti.
Le succès éclatant de ces missions constitue la preuve évidente que nos structures opérationnelles à la base sont déterminées et prêtes à nous assurer la reconquête effective du pouvoir d’État en octobre 2020; n’en déplaise à ceux qui font croire, à tort, le contraire à l’opinion nationale et internationale,

  1. contribuer, efficacement par vos propositions judicieuses, à

la reconstitution de l’une de nos instances décisionnelles, qu’est le Bureau Politique. Je voudrais vous informer que le Bureau Politique sera appelé à se réunir, dans les prochains jours, pour la préparation et la convocation de notre prochaine convention de désignation de notre candidat à l’élection présidentielle d’octobre 2020.
Oui, Mesdames et Messieurs, ce Bureau Politique est très attendu, préparons-nous à réussir son organisation en nous acquittant tous de nos cotisations individuelles,

  1. finaliser les travaux de mise en place de la plateforme non

idéologique, dont les actes constitutifs ont fait l’objet de signature par mes soins à Paris.
C’est vous dire, également, que contrairement à ceux qui en doutaient, pour des raisons qui leur sont propres, nous avons réussi à regrouper les partis politiques et les forces vives de la nation, épris de paix, d’équité et d’amour pour notre patrie, pour parvenir à la réconciliation nationale, gage certain pour le retour d’une paix définitive et durable en Côte d’Ivoire,

  1. tenir le premier meeting de réconciliation nationale, en

relation avec l’ensemble de l’opposition politique ivoirienne significative.

 

Malgré ces succès, Mesdames et Messieurs les membres de nos instances statutaires, ici présents, nous devons demeurer déterminés, car plusieurs sujets, non encore définitivement traités, appellent de notre part une vigilance permanente et des actions de mobilisation sur le terrain pour notre victoire certaine à l’élection présidentielle d’octobre 2020.

Dès aujourd’hui, il est urgent et crucial que nous nous mobilisons pour obtenir:
 

  • la réforme profonde de la commission électorale indépendante,
  • le nouveau découpage électoral fondé sur une répartition équitabledes sièges des élus entre les différents ressorts territoriaux en fonction de la densité de la population,
  • le démantèlement définitif de tous les sites d’orpaillage clandestin,
  • la cessation de tous les trafics illicites concourant à la fraude sur la nationalité ivoirienne,
  • l’empêchement de la modification de la constitution ivoirienne votée et promulguée en novembre 2016.

    Telles sont, Mesdames et Messieurs, les préoccupations qui doivent retenir notre attention dans la conduite des activités de notre parti, jusqu’à l’élection présidentielle d’octobre 2020.
    Notre objectif doit être de parvenir à la réconciliation nationale, par un dialogue politique constructif, à travers la préservation des acquis démocratiques, de l’état de droit, constamment menacé, et de la stabilité de notre nation

    Je vous remercie.


    Fait à Abidjan, le 24 septembre 2019

    Henri Konan BEDIE

    Président du PDCI-RDA

En lecture en ce moment

Michel Coffi Benoît, membre fondateur du mouvement « Sur les traces d’Houphouët » : "Adjoumani a eu le nez creux"

Assemblée nationale : Ouattara annonce la démission de Guillaume Soro en février