Décès d’une fillette à la suite d’un viol : Les premières mesures du gouvernement





Viol,Décès,Dimbokro,gouvernement,mesures,Bakayoko-Ly Ramata


S’étant rendue au chevet de la petite Océane, 3 ans, au CHU de Cocody, pour prendre de ses nouvelles, la ministre Bakayoko-Ly Ramata n’a pu que constater le décès de cette dernière. Immédiatement, en plus du réconfort personnel apporté aux parents de la victime, elle a décidé, au nom du gouvernement et de la Première Dame, de leur prise en charge psychologique. Le gouvernement prend également en charge les obsèques de la petite.
Victime de viol dans une localité de Dimbokro, la fillette a été évacuées d’urgence à Abidjan pour subir trois interventions chirurgicales pour espérer avoir la vie sauve, tant les dégâts étaient énormes. Elle a rendu l’âme à la première intervention. 
Notons que l’auteur de cet acte odieux qui est toujours en cavale, est activement recherché.

Modeste KONÉ

En lecture en ce moment

Côte d’Ivoire/Femua 12 : A’Salfo félicite les artisans burkinabé

Le cas Bacongo