Les députés valident des crédits budgétaires de plus de 1360 milliards face à 11 ministères





Budget,Deputé,Ministre


Les députés valident des crédits budgétaires de plus de 1360 milliards Fcfa à 11 ministères

Les députés membres de la Commission des affaires économiques et financières (CAEF) de l’Assemblée nationale ont approuvé mardi les crédits budgétaires de l’année 2020 de 11 ministères d’un montant de 1368,519 Fcfa.

La première vague des ministres sous le chapitre «pouvoirs publics, souveraineté et gouvernance » a concerné le ministère des Affaires étrangères avec un budget de 96,857 milliards Fcfa présenté par le ministre auprès du Premier ministre chargé du Budget et du Portefeuille de l’Etat Moussa Sanogo, en l’absence de son collègue en mission.

Les crédits alloués au ministère de l’Intégration africaine et des Ivoiriens de l’Extérieur, présenté par Ally Coulibaly, sont estimés à 2,63 milliards Fcfa et ceux du ministère de l’Administration du Territoire et de la Décentralisation, défendus par Sidiki Diakité, à 326, 779 milliards Fcfa. Les montants globaux pour cette première vague s’établissent à plus de 426,272 milliards Fcfa.

La deuxième cohorte, sous le chapitre « Défense et sécurité », composée du ministère de la Sécurité et de la Protection civile avec un budget de 165,364 milliards Fcfa et du ministère de la Défense (349 milliards Fcfa), a un budget global de 514,364 milliards Fcfa. Les budgets de ces deux ministères présentés par le ministre en charge du Budget et du Portefeuille de l’Etat, Moussa Sanogo en l’absence du titulaire des postes Vagondo Diomandé et Hamed Bakayoko a suscité des débats autour des questions de lutte contre le racket, le grand banditisme, le terrorisme, la réorganisation de l’armée, etc. Après des réponses satisfaisantes aux préoccupations des parlementaires, ceux-ci ont adopté à la majorité les budgets.

Enfin le troisième groupe de six ministères sous l’intitulé « Administration générale et développement rural », ont concerné le ministère de l’Economie et des Finances qui hérite d’une enveloppe de 75,329 milliards Fcfa, celui du Budget et du Portefeuille de l’Etat, 298,456 milliards, du Plan et du Développement, 21,582 milliards Fcfa, de la Fonction publique avec 22,790 milliards Fcfa, de la Modernisation de l’Administration et de l’Innovation du service civique avec 3,103 milliards Fcfa et le secrétariat d’Etat au renforcement des capacités, 6,443 milliards Fcfa.

Chacun des ministres présents, notamment Kaba Nialé, Issa Coulibaly, Raymonde Coffie Goudou et Zorro Bi Ballo et Moussa Sanogo qui représentait également le ministre de l’Economie et des Finances Adama Coulibaly se sont prêtés aux questions des parlementaires sur des sujets variés touchant à leur sphère de compétence.

Après un long débat, tous les projets de budget des ministères ont été adoptés par les députés membres de la CAEF.

A l’issue de cette première journée, le ministre en charge du Budget et du Portefeuille de l’Etat, Moussa Sanogo, a marqué sa satisfaction quant à la qualité des débats, avec les échanges approfondis sur différents sujets.

Ce mercredi, 16 ministères sont en train de défendre leurs projets devant les députés.

Avec le basculement de la Côte d’Ivoire en mode budget-programme à partir du 1er janvier, chaque ministre doit se présenter devant les députés pour défendre son budget à la différence de la budgétisation basée sur les moyens qui était appliquée depuis les indépendances.

Le budget de l’Etat de Côte d’Ivoire de 2020 s’équilibre en ressources et en dépenses à 8 061 milliards de FCFA, soit une progression de 9,9% par rapport au budget 2019 qui était de 7 334,3 milliards de FCFA.

(AIP)

Partarger cet article

En lecture en ce moment

Somalie : Le siège d'un hôtel de Kismayo attaqué par des militants islamistes shebabs

Festiv’idées/Rencontre annuelle des Alumni : Une 2ème édition pour booster le changement