Henri Konan Bédié opposé à toute modification de la constitution





Henri Konan Bédié,Voeux du nouvel an


Le président du Parti démocratique de Côte d’Ivoire (PDCI, opposition), Henri Konan Bédié a exprimé, dimanche à Daoukro, sa ville natale, son opposition à la modification de la Constitution telle qu’envisagé par le président de la République Alassane Ouattara.
"Chers Compagnons, je voudrais insister, comme vous l’avez indiqué, sur l’impérieuse nécessité du maintien en l’état de l’actuelle constitution", a dit Henri Konan qui recevait les vœux du nouvel an de sa formation politique. 
Pour le président du PDCI-RDA, cette modification de la loi fondamentale, "à six mois de l’élection présidentielle, risque de perturber le jeu démocratique en pleine année électorale où les partis politiques, déjà en pré-campagne, s’organisent à choisir leurs candidats, conformément à la constitution en vigueur".
Poursuivant, l’ancien chef de l’Etat estime que la reprise du dialogue politique entre le gouvernement et les partis politiques pour l’élaboration et l’adoption du nouveau code électoral n’est pas compatible avec une modification de la constitution qui interviendrait après que ce code ait été adopté.

"Chers compagnons, je voudrais réaffirmer que la révision de la loi promulguée, portant création de l’organe en charge des élections et le maintien en l’état de la loi fondamentale constituent le point de départ de la décrispation politique et permettra, comme le souhaite le Cardinal, de briser la dynamique de méfiance prévalant en Côte d’Ivoire", s’est exprimé M. Bédié.
S’agissant de l’élection présidentielle de 2020, Henri Konan Bédié invite le pouvoir exécutif actuel à proroger le délai de validité des cartes nationales d’identité arrivées à expiration au-delà de décembre 2020 et demandé également au gouvernement à opter pour la gratuité de l’acquisition des nouvelles cartes nationales d’identité; et ce, en vue de faciliter l’inscription sur la liste électorale de tous ceux qui seront en âge de voter en octobre 2020.
Lambert KOUAME

Partarger cet article

En lecture en ce moment

Le SYNEPPLACI suspend son mot d’ordre de grève pour un mois

Ligue des Champions / L’Asec Mimosas s’incline face au Lobi Stars et sort de la compétition